C'est par ailleurs BNP Paribas Fortis qui assurera le financement de la dette liée au système, a annoncé le ministre wallon de l'Energie, Jean-Luc Crucke (MR).

Parallèlement, une proposition de transaction à l'amiable va être proposée aux 11.000 'prosumers' ayant introduit un recours au civil contre la Région wallonne en raison de certificats verts limités à 10 ans, le retour aux 15 ans n'étant, lui, pas à l'ordre du jour.

"Pour avancer vers une solution à l'amiable, il faut une suspension de l'agenda judiciaire. On ne négocie pas avec des kalachnikovs sur la table", a indiqué à ce propos Jean-Luc Crucke en se félicitant par ailleurs de la réponse "simple, juste, globale et définitive" apportée au dossier des certificats verts.