Mercredi, le gouvernement a annoncé qu'à partir de samedi, les magasins non essentiels ne seront autorisés à recevoir des clients que sur rendez-vous. D'après le texte de l'arrêté ministériel, il suffit au consommateur d'avoir la confirmation d'un créneau horaire réservé. Un rendez-vous peut donc être fixé peu avant la visite. Le nombre de clients qui peuvent entrer en même temps dans un magasin dépend de sa surface mais ne peut jamais dépasser 50.

Les supermarchés et autres magasins d'alimentation sont considérés comme essentiels. Leurs clients ne doivent donc pas prendre rendez-vous au préalable. Les magasins de nuit en font également partie mais doivent toujours fermer leurs portes à 22 heures.

De même,

  • les magasins de produits d'entretien et d'hygiène,
  • ceux spécialisés dans les articles pour bébés,
  • les magasins d'aliments pour animaux,
  • les pharmacies,
  • les marchands de journaux et les librairies,
  • les stations-service et les fournisseurs de carburant,
  • les magasins de télécommunications,
  • de matériel médical ou de bricolage,
  • les jardineries et les pépinières,
  • les magasins de fleurs et de plantes,
  • les grossistes pour professionnels,
  • les magasins de tissus et de tricots
  • et ceux de papeterie et de produits en papier

ne doivent pas, non plus, fonctionner sur rendez-vous.

Les détaillants peuvent également organiser des points de collecte pour les produits commandés à l'avance mais ceux-ci doivent être situés à l'extérieur du magasin. Ils doivent organiser les files d'attente de manière à éviter les attroupements et veiller à ce que les règles de distance soient respectées.

A noter cette fois que les magasins essentiels ne doivent pas retirer de leurs rayons les produits qui sont également vendus dans les commerces non essentiels. Cette mesure n'est plus nécessaire puisque ces derniers ne doivent pas fermer et peuvent continuer à accueillir des clients sur rendez-vous. Cela signifie qu'un supermarché peut donc continuer à vendre des vêtements ou des appareils électroniques, par exemple, et que les clients ne doivent pas prendre rendez-vous pour obtenir ces produits.

Mercredi, le gouvernement a annoncé qu'à partir de samedi, les magasins non essentiels ne seront autorisés à recevoir des clients que sur rendez-vous. D'après le texte de l'arrêté ministériel, il suffit au consommateur d'avoir la confirmation d'un créneau horaire réservé. Un rendez-vous peut donc être fixé peu avant la visite. Le nombre de clients qui peuvent entrer en même temps dans un magasin dépend de sa surface mais ne peut jamais dépasser 50.Les supermarchés et autres magasins d'alimentation sont considérés comme essentiels. Leurs clients ne doivent donc pas prendre rendez-vous au préalable. Les magasins de nuit en font également partie mais doivent toujours fermer leurs portes à 22 heures.De même,ne doivent pas, non plus, fonctionner sur rendez-vous.Les détaillants peuvent également organiser des points de collecte pour les produits commandés à l'avance mais ceux-ci doivent être situés à l'extérieur du magasin. Ils doivent organiser les files d'attente de manière à éviter les attroupements et veiller à ce que les règles de distance soient respectées.A noter cette fois que les magasins essentiels ne doivent pas retirer de leurs rayons les produits qui sont également vendus dans les commerces non essentiels. Cette mesure n'est plus nécessaire puisque ces derniers ne doivent pas fermer et peuvent continuer à accueillir des clients sur rendez-vous. Cela signifie qu'un supermarché peut donc continuer à vendre des vêtements ou des appareils électroniques, par exemple, et que les clients ne doivent pas prendre rendez-vous pour obtenir ces produits.