Cinq litres d'eau de javel, quinze litres d'acétone et douze litres de peroxyde d'hydrogène avaient été découverts dans l'appartement où trois terroristes présumés séjournaient. "Il s'agit de quantités non négligeables mais pas énormes", a rappelé le président Pierre Hendrickx, lundi, lors de son rapport oral du dossier. Mais également, ce sont trois kalachnikovs, quatre armes de poing ainsi que deux à trois cents cartouches qui avaient été découvertes. La police avait encore mis la main sur des talkies-walkies, des uniformes de la police et du matériel qui peut servir à confectionner des détonateurs. Dans son rapport, le président de la 70e chambre a exposé qu'il avait été déterminé que des tirs étaient bien venus de l'intérieur de l'appartement vers l'extérieur. Il était apparu que 186 projectiles provenaient des armes de la police et qu'une quarantaine provenaient des armes des suspects. Khalid Ben Larbi et Sofiane Amghar, les deux hommes qui ont été abattus par la police, avaient utilisé des kalachnikovs, semble-t-il. Le dernier suspect, Marouan El Bali, qui avait été blessé et qui comparaît lundi, est suspecté d'avoir utilisé la troisième arme, un pistolet. (Belga)

Cinq litres d'eau de javel, quinze litres d'acétone et douze litres de peroxyde d'hydrogène avaient été découverts dans l'appartement où trois terroristes présumés séjournaient. "Il s'agit de quantités non négligeables mais pas énormes", a rappelé le président Pierre Hendrickx, lundi, lors de son rapport oral du dossier. Mais également, ce sont trois kalachnikovs, quatre armes de poing ainsi que deux à trois cents cartouches qui avaient été découvertes. La police avait encore mis la main sur des talkies-walkies, des uniformes de la police et du matériel qui peut servir à confectionner des détonateurs. Dans son rapport, le président de la 70e chambre a exposé qu'il avait été déterminé que des tirs étaient bien venus de l'intérieur de l'appartement vers l'extérieur. Il était apparu que 186 projectiles provenaient des armes de la police et qu'une quarantaine provenaient des armes des suspects. Khalid Ben Larbi et Sofiane Amghar, les deux hommes qui ont été abattus par la police, avaient utilisé des kalachnikovs, semble-t-il. Le dernier suspect, Marouan El Bali, qui avait été blessé et qui comparaît lundi, est suspecté d'avoir utilisé la troisième arme, un pistolet. (Belga)