Dans le casting du gouvernement wallon, c'est la surprise. Céline Tellier était secrétaire générale d'Inter-Environnement Wallonie : à 35 ans, la voilà ministre en charge de l'Environnement, la Nature, la Forêt, la Ruralité et le Bien-Etre animal. Elle était le " premier choix " de Jean-Marc Nollet, coprésident d'Ecolo, qui l'avait trouvée " impressionnante " lors des consultations du début de l'été en vue de constituer une coalition coquelicot, minoritaire PS-Ecolo avec des représentants de la société civile. Pour l'épauler dans sa mission, la ministre a choisi un autre dirigeant d'ONG : Antoine Lebrun, ancien patron du WWF Belgique, devient, à 46 ans, son directeur de cabinet. Tous deux vont s'attaquer à la " crise cachée " de la biodiversité et à d'ambitieux objectifs climatiques. Ils racontent au Vif/L'Express les coulisses de leur grand saut vers la politique et leurs motivations à s'engager pour l'avenir de la Région et de la planète. Avec deux volontés : éviter l'échec vécu entre autres par Nicolas Hulot en France et réussir la mobilisation de toutes les forces vives pour concrétiser les espoirs placés en eux.
...