Les organisateurs avaient orchestré le festival en quatre tranches horaires, deux samedi et deux dimanche, pouvant accueillir chacune 2.500 personnes. L'événement a été l'occasion d'un "retour nécessaire à la culture pour tous, un challenge d'organisation en cinq semaines, inscrit dans un contexte organisationnel presque impossible", ont précisé les organisateurs dans un communiqué. "Les retours du public sont unanimes", a précisé le directeur de l'événement, Samuel Chappel. "Cette édition de LaSemo a dessiné des sourires sur le visage des enfants et des adultes, les journées se sont chargées d'une émotion inexplicable. Nous avons ressenti chez nos festivaliers beaucoup de reconnaissance et de joie lors de ces retrouvailles en toute sécurité. Malgré les adaptations nécessaires aux protocoles du mois de juillet, LaSemo a conservé son ambiance conviviale, sa pluridisciplinarité, sa durabilité et son accueil inégalable des familles." Sur le plan musical, les festivaliers ont notamment pu apprécier les concerts de L'Impératrice, Kid Francescoli ou encore de Naâman. Les organisateurs ont encore précisé que "les résultats des différents événements-tests menés dans le pays s'accordent avec les conclusions de ce week-end à Enghien. Il est définitivement possible de retrouver des parenthèses d'évasion et de culture, en toute sécurité." (Belga)

Les organisateurs avaient orchestré le festival en quatre tranches horaires, deux samedi et deux dimanche, pouvant accueillir chacune 2.500 personnes. L'événement a été l'occasion d'un "retour nécessaire à la culture pour tous, un challenge d'organisation en cinq semaines, inscrit dans un contexte organisationnel presque impossible", ont précisé les organisateurs dans un communiqué. "Les retours du public sont unanimes", a précisé le directeur de l'événement, Samuel Chappel. "Cette édition de LaSemo a dessiné des sourires sur le visage des enfants et des adultes, les journées se sont chargées d'une émotion inexplicable. Nous avons ressenti chez nos festivaliers beaucoup de reconnaissance et de joie lors de ces retrouvailles en toute sécurité. Malgré les adaptations nécessaires aux protocoles du mois de juillet, LaSemo a conservé son ambiance conviviale, sa pluridisciplinarité, sa durabilité et son accueil inégalable des familles." Sur le plan musical, les festivaliers ont notamment pu apprécier les concerts de L'Impératrice, Kid Francescoli ou encore de Naâman. Les organisateurs ont encore précisé que "les résultats des différents événements-tests menés dans le pays s'accordent avec les conclusions de ce week-end à Enghien. Il est définitivement possible de retrouver des parenthèses d'évasion et de culture, en toute sécurité." (Belga)