"Ce serait une erreur fondamentale de le désigner. Son seul objectif, c'est de gagner du temps, de se profiler déjà en campagne électorale et de diviser l'Open Vld", a-t-il déclaré sur les ondes de La Première. L'écologiste pointe du doigt les propos d'une "violence extrême" de M. De Wever lundi matin, lorsque celui-ci a qualifié les francophones d'"électeurs passifs" qu'il faut financer à coups de "milliards" flamands et la note de M. Magnette de "bouillie arc-en-ciel" dont il faut "se laver la bouche avec un solide dentifrice flamand". "Il se met du côté des problèmes et non des solutions", estime M. Nollet. Pourtant, le CD&V continue à plaider pour que la N-VA reçoive sa chance dans le processus de formation d'un gouvernement fédéral. Le ministre flamand des Affaires bruxelloises, Benjamin Dalle (CD&V), l'a rappelé sur les ondes de Bel-RTL. "Dans une démocratie, nous trouvons très important que les deux plus grands partis de notre pays, le PS et la N-VA, prennent leurs responsabilités. Il me semble évident que si Bart De Wever dit qu'il est prêt à prendre cette responsabilité, il faut lui donner la possibilité de le faire", a-t-il dit. Le Roi a entamé une série de consultations après la demande de l'informateur Paul Magnette (PS) d'être déchargé de sa mission. Il s'est entretenu lundi soir avec les présidents du MR et de l'Open Vld. Il reçoit mardi matin les présidents du CD&V, de la N-VA et de Groen. (Belga)

"Ce serait une erreur fondamentale de le désigner. Son seul objectif, c'est de gagner du temps, de se profiler déjà en campagne électorale et de diviser l'Open Vld", a-t-il déclaré sur les ondes de La Première. L'écologiste pointe du doigt les propos d'une "violence extrême" de M. De Wever lundi matin, lorsque celui-ci a qualifié les francophones d'"électeurs passifs" qu'il faut financer à coups de "milliards" flamands et la note de M. Magnette de "bouillie arc-en-ciel" dont il faut "se laver la bouche avec un solide dentifrice flamand". "Il se met du côté des problèmes et non des solutions", estime M. Nollet. Pourtant, le CD&V continue à plaider pour que la N-VA reçoive sa chance dans le processus de formation d'un gouvernement fédéral. Le ministre flamand des Affaires bruxelloises, Benjamin Dalle (CD&V), l'a rappelé sur les ondes de Bel-RTL. "Dans une démocratie, nous trouvons très important que les deux plus grands partis de notre pays, le PS et la N-VA, prennent leurs responsabilités. Il me semble évident que si Bart De Wever dit qu'il est prêt à prendre cette responsabilité, il faut lui donner la possibilité de le faire", a-t-il dit. Le Roi a entamé une série de consultations après la demande de l'informateur Paul Magnette (PS) d'être déchargé de sa mission. Il s'est entretenu lundi soir avec les présidents du MR et de l'Open Vld. Il reçoit mardi matin les présidents du CD&V, de la N-VA et de Groen. (Belga)