Jacques Martin est né le 25 septembre 1921 à Strasbourg. Il a été l'un des principaux collaborateurs des studios Hergé entre 1953 et 1972. Avant cela, il avait déjà eu l'occasion de créer ses deux héros les plus célèbres, Alix (1948) et Lefranc (1952). Contrairement à d'autres grands noms de la bande dessinée qui ont exprimé leur refus de voir leurs personnages leur survivre, Jacques Martin a clairement fait savoir qu'il serait heureux que ses héros perdurent. "Mon ambition est à l'inverse d'un homme comme Hergé qui souhaitait que son oeuvre prenne fin avec lui. Je voudrais qu'Alix, Lefranc et les autres me survivent longtemps après ma mort. Mon bonheur serait qu'Alix puisse un jour fêter ses 100 ans. Faire travailler des artistes et donner de nouvelles aventures à lire aux lecteurs: voilà mon rêve", confiait-il dans un passage qui conclut notamment l'ouvrage que lui a consacré Patrick Gaumer. Un message reçu cinq sur cinq par l'éditeur, comme en témoignent les sorties prévues cette année centenaire. Ainsi, des deux séries phares créées par Jacques Martin au milieu du siècle passé, un nouvel opus d'Alix, "L'Oeil du Minotaure", sort ce mercredi, alors que le journaliste Lefranc enquête sur un trafic d'art entre Gand et Paris dans "Les Juges intègres", en librairie mercredi également. Après la mort de Jacques Martin en 2010, une première spin-off d'Alix voit le jour en 2012, "Alix Senator", où le héros à la chevelure blonde ondulée est vu une trentaine d'années plus tard dans la peau d'un sénateur de Rome. La série en est déjà au tome 12, "Le Disque d'Osiris", sorti en septembre, peu après le deuxième album d'une autre spin-off, "Alix Origines, Le Peuple du feu". Cette "revisite" fait le chemin inverse pour plonger dans les premières années d'Alix, espérant au passage conquérir un public plus jeune. La pièce maîtresse de ce centenaire est probablement la somme réalisée par Patrick Gaumer avec "Jacques Martin, Le Voyageur du temps" qui sort ce mercredi. Au travers de plus de 400 pages, ce journaliste spécialisé dans le Neuvième Art revient sur la vie et l'oeuvre d'un grand représentant de la BD historique. Cette biographie est enrichie d'une centaine de documents originaux issus des archives familiales, mises à disposition par les enfants de Jacques Martin. Toujours dans le cadre de cet anniversaire, la galerie Huberty & Breyne à Ixelles accueille du 19 novembre au 5 décembre l'exposition "Les Passions de Jacques Martin". Des dizaines de dessins originaux, de croquis et de planches ont été rassemblés avec pour fil conducteur les passions de l'auteur pour l'aéronautique, l'automobile, le sport et l'Histoire. (Belga)

Jacques Martin est né le 25 septembre 1921 à Strasbourg. Il a été l'un des principaux collaborateurs des studios Hergé entre 1953 et 1972. Avant cela, il avait déjà eu l'occasion de créer ses deux héros les plus célèbres, Alix (1948) et Lefranc (1952). Contrairement à d'autres grands noms de la bande dessinée qui ont exprimé leur refus de voir leurs personnages leur survivre, Jacques Martin a clairement fait savoir qu'il serait heureux que ses héros perdurent. "Mon ambition est à l'inverse d'un homme comme Hergé qui souhaitait que son oeuvre prenne fin avec lui. Je voudrais qu'Alix, Lefranc et les autres me survivent longtemps après ma mort. Mon bonheur serait qu'Alix puisse un jour fêter ses 100 ans. Faire travailler des artistes et donner de nouvelles aventures à lire aux lecteurs: voilà mon rêve", confiait-il dans un passage qui conclut notamment l'ouvrage que lui a consacré Patrick Gaumer. Un message reçu cinq sur cinq par l'éditeur, comme en témoignent les sorties prévues cette année centenaire. Ainsi, des deux séries phares créées par Jacques Martin au milieu du siècle passé, un nouvel opus d'Alix, "L'Oeil du Minotaure", sort ce mercredi, alors que le journaliste Lefranc enquête sur un trafic d'art entre Gand et Paris dans "Les Juges intègres", en librairie mercredi également. Après la mort de Jacques Martin en 2010, une première spin-off d'Alix voit le jour en 2012, "Alix Senator", où le héros à la chevelure blonde ondulée est vu une trentaine d'années plus tard dans la peau d'un sénateur de Rome. La série en est déjà au tome 12, "Le Disque d'Osiris", sorti en septembre, peu après le deuxième album d'une autre spin-off, "Alix Origines, Le Peuple du feu". Cette "revisite" fait le chemin inverse pour plonger dans les premières années d'Alix, espérant au passage conquérir un public plus jeune. La pièce maîtresse de ce centenaire est probablement la somme réalisée par Patrick Gaumer avec "Jacques Martin, Le Voyageur du temps" qui sort ce mercredi. Au travers de plus de 400 pages, ce journaliste spécialisé dans le Neuvième Art revient sur la vie et l'oeuvre d'un grand représentant de la BD historique. Cette biographie est enrichie d'une centaine de documents originaux issus des archives familiales, mises à disposition par les enfants de Jacques Martin. Toujours dans le cadre de cet anniversaire, la galerie Huberty & Breyne à Ixelles accueille du 19 novembre au 5 décembre l'exposition "Les Passions de Jacques Martin". Des dizaines de dessins originaux, de croquis et de planches ont été rassemblés avec pour fil conducteur les passions de l'auteur pour l'aéronautique, l'automobile, le sport et l'Histoire. (Belga)