Cette assurance est à souscrire, en bonne santé, avant l'âge de 50 ans. Elle exclut les plus âgées, " soit le plus grand groupe à risque pour le cancer du sein ". Et...

Cette assurance est à souscrire, en bonne santé, avant l'âge de 50 ans. Elle exclut les plus âgées, " soit le plus grand groupe à risque pour le cancer du sein ". Et toutes les femmes, toujours selon la députée, ne pourront pas se la payer (primes de 4 à 24 euros par mois). " Soins de santé à deux vitesses... ", conclut-elle, qui accuse le gouvernement de vouloir désinvestir le secteur et pousser les gens vers les assurances privées. Kris Peeters (CD&V, photo), ministre chargé des consommateurs, reconnaît que cette assurance exclut un " large groupe de femmes, uniquement sur la base du critère de l'âge. " Il annonce avoir demandé à la FSMA, l'Autorité des services et marchés financiers, régulateur du secteur des assurances, d'analyser " minutieusement " le " produit " et de vérifier s'il y a discrimination. M. L.