"Nous attendons des températures bien au-dessus des 20 degrés, avec un vent d'une vitesse de 40 km/h. Dans ces conditions, l'incendie peut doubler en étendue dans les régions fortement boisées", a expliqué la Première ministre de l'Alberta, Rachel Notley, à la BBC. Le feu a déjà ravagé quelque 1.500 km², soit une fois et demie la superficie du Brabant wallon. L'incendie a éclaté le 1er mai. Plus de 1.6000 maisons et bâtiments ont été détruits, tandis que 88.000 habitants de Fort McMurray ont déjà dû être évacués. Le feu prend maintenant la direction de la province de Saskatchewan, qui pouvait être atteinte dès samedi. Plus d'un millier de pompiers combattent les flammes en Alberta, avec l'aide de quelque 130 hélicoptères et avions bombardiers d'eau. Ils sont parvenus jusqu'à présent à empêcher le feu d'atteindre les communes situées au nord et au sud de Fort McMurray. (Belga)

"Nous attendons des températures bien au-dessus des 20 degrés, avec un vent d'une vitesse de 40 km/h. Dans ces conditions, l'incendie peut doubler en étendue dans les régions fortement boisées", a expliqué la Première ministre de l'Alberta, Rachel Notley, à la BBC. Le feu a déjà ravagé quelque 1.500 km², soit une fois et demie la superficie du Brabant wallon. L'incendie a éclaté le 1er mai. Plus de 1.6000 maisons et bâtiments ont été détruits, tandis que 88.000 habitants de Fort McMurray ont déjà dû être évacués. Le feu prend maintenant la direction de la province de Saskatchewan, qui pouvait être atteinte dès samedi. Plus d'un millier de pompiers combattent les flammes en Alberta, avec l'aide de quelque 130 hélicoptères et avions bombardiers d'eau. Ils sont parvenus jusqu'à présent à empêcher le feu d'atteindre les communes situées au nord et au sud de Fort McMurray. (Belga)