Le chef de la réserve amérindienne de La Loche, au nord de province de la Saskatchewan, a indiqué au journal StarPhoenix qu'au moins deux personnes ont perdu la vie. Un témoin a raconté aux télévisions avoir entendu six à sept coups de feu dans cet établissement scolaire, la chaîne CTV a rapporté l'arrestation d'un suspect armé. "Beaucoup de personnes sont sous le choc, c'est quelque chose qu'on ne voit généralement qu'à la télévision", a dit au StarPhoenix le chef de cette réserve, Teddy Clark. "Mes pensées et mes prières sont avec toutes les victimes, leurs familles et leurs amis", a réagi sur son compte Facebook le Premier ministre de la Saskatchewan, Brad Wall. Une école primaire voisine a été fermée et ses accès ont sécurisés "par précaution", a indiqué une porte-parole de la Gendarmerie royale du Canada (GRC, police fédérale). Quelque 900 écoliers et élèves fréquentent l'école communautaire de La Loche. (Belga)

Le chef de la réserve amérindienne de La Loche, au nord de province de la Saskatchewan, a indiqué au journal StarPhoenix qu'au moins deux personnes ont perdu la vie. Un témoin a raconté aux télévisions avoir entendu six à sept coups de feu dans cet établissement scolaire, la chaîne CTV a rapporté l'arrestation d'un suspect armé. "Beaucoup de personnes sont sous le choc, c'est quelque chose qu'on ne voit généralement qu'à la télévision", a dit au StarPhoenix le chef de cette réserve, Teddy Clark. "Mes pensées et mes prières sont avec toutes les victimes, leurs familles et leurs amis", a réagi sur son compte Facebook le Premier ministre de la Saskatchewan, Brad Wall. Une école primaire voisine a été fermée et ses accès ont sécurisés "par précaution", a indiqué une porte-parole de la Gendarmerie royale du Canada (GRC, police fédérale). Quelque 900 écoliers et élèves fréquentent l'école communautaire de La Loche. (Belga)