L'ancien ministère des Affaires autochtones a été divisé en deux et les nouveaux ministres devront "faire progresser l'autodétermination" des 1,4 million d'Amérindiens, Inuits et Métis, qui représentent 4,3% de la population canadienne. "La gestion des relations avec les peuples autochtones a été faite de manière colonialiste et paternaliste. Si nous voulons vraiment avancer ensemble vers la réconciliation, le gouvernement et les Canadiens doivent changer de perspective sur la relation avec les peuples autochtones", a affirmé M. Trudeau lors d'une conférence de presse. "Il est temps de reconnaître que nous avons besoin de nouvelles structures" pour faire progresser ces relations, a-t-il ajouté. Jane Philpott, ancienne ministre de la Santé, s'attellera désormais aux inégalités criantes dont pâtissent les Premières nations en matière d'éducation, de logement ou d'accès à l'eau potable dans les réserves. M. Trudeau a rappelé l'objectif de distribuer de l'eau potable d'ici 2019 aux 600 réserves autochtones. Déjà en charge des Affaires autochtones, Carolyn Bennett est chargée de mener des "changements fondamentaux" dans les lois et politiques du gouvernement ainsi que dans la manière dont elles sont appliquées pour faire progresser l'auto-détermination des peuples autochtones et améliorer leur autonomie. Dans le cadre du remaniement, deux nouveaux ministres font leur entrée au gouvernement. Ginette Petipas Taylor devient ministre de la Santé et Seamus O'Reagan prend le portefeuille des Anciens combattants. La parité reste effective pour le gouvernement canadien avec 15 femmes et 15 hommes, excepté le Premier ministre. (Belga)

L'ancien ministère des Affaires autochtones a été divisé en deux et les nouveaux ministres devront "faire progresser l'autodétermination" des 1,4 million d'Amérindiens, Inuits et Métis, qui représentent 4,3% de la population canadienne. "La gestion des relations avec les peuples autochtones a été faite de manière colonialiste et paternaliste. Si nous voulons vraiment avancer ensemble vers la réconciliation, le gouvernement et les Canadiens doivent changer de perspective sur la relation avec les peuples autochtones", a affirmé M. Trudeau lors d'une conférence de presse. "Il est temps de reconnaître que nous avons besoin de nouvelles structures" pour faire progresser ces relations, a-t-il ajouté. Jane Philpott, ancienne ministre de la Santé, s'attellera désormais aux inégalités criantes dont pâtissent les Premières nations en matière d'éducation, de logement ou d'accès à l'eau potable dans les réserves. M. Trudeau a rappelé l'objectif de distribuer de l'eau potable d'ici 2019 aux 600 réserves autochtones. Déjà en charge des Affaires autochtones, Carolyn Bennett est chargée de mener des "changements fondamentaux" dans les lois et politiques du gouvernement ainsi que dans la manière dont elles sont appliquées pour faire progresser l'auto-détermination des peuples autochtones et améliorer leur autonomie. Dans le cadre du remaniement, deux nouveaux ministres font leur entrée au gouvernement. Ginette Petipas Taylor devient ministre de la Santé et Seamus O'Reagan prend le portefeuille des Anciens combattants. La parité reste effective pour le gouvernement canadien avec 15 femmes et 15 hommes, excepté le Premier ministre. (Belga)