Désignés le 6 novembre dernier par le parlement de la Fédération Wallonie- Bruxelles, les 13 membres (4 PS, 4 MR, 2 Ecolo 2 PTB et 1 cdH) devaient tenir leur réunion d'installation le 22 novembre. Mais elle a été reportée au 29, en raison de formalités administratives inattendues , concernant le respect des réglementations sur le cumul des mandats, indiquait-on à la direction de la RTBF. Mais une autre difficulté avait contribué à la décision de report : un désaccord politique à propos de la désignation du futur président du Conseil, blocage qui se cristallisait autour des deux partis MR et Ecolo. Auparavant, le nom de l'ancien député et ministre de la Communauté française Richard Miller avait circulé pour assurer cette présidence. Le blocage persistant, la réunion du 29 a, à nouveau été reportée, au vendredi 6 décembre. Jeudi en fin d'après-midi, il apparaissait que la réunion est bien maintenue. Entre-temps, une réunion entre représentants des cabinets du gouvernement de la Fédération tente de dégager un accord sur le nom du futur président, a-t-on encore appris de source proche du Conseil d'administration. Toutefois, en absence de consensus d'ici vendredi matin, le CA se réunirait sous la présidence provisoire du doyen d'âge... Richard Miller. On procéderait alors à l'installation des nouveaux Conseillers. La réunion s'annonce longue car une quinzaine d'autres points urgents figurent à l'ordre du jour, concernant notamment le budget 2020, le plan financier de l'entreprise publique, l'attribution de divers marchés, la grille des programmes... (Belga)

Désignés le 6 novembre dernier par le parlement de la Fédération Wallonie- Bruxelles, les 13 membres (4 PS, 4 MR, 2 Ecolo 2 PTB et 1 cdH) devaient tenir leur réunion d'installation le 22 novembre. Mais elle a été reportée au 29, en raison de formalités administratives inattendues , concernant le respect des réglementations sur le cumul des mandats, indiquait-on à la direction de la RTBF. Mais une autre difficulté avait contribué à la décision de report : un désaccord politique à propos de la désignation du futur président du Conseil, blocage qui se cristallisait autour des deux partis MR et Ecolo. Auparavant, le nom de l'ancien député et ministre de la Communauté française Richard Miller avait circulé pour assurer cette présidence. Le blocage persistant, la réunion du 29 a, à nouveau été reportée, au vendredi 6 décembre. Jeudi en fin d'après-midi, il apparaissait que la réunion est bien maintenue. Entre-temps, une réunion entre représentants des cabinets du gouvernement de la Fédération tente de dégager un accord sur le nom du futur président, a-t-on encore appris de source proche du Conseil d'administration. Toutefois, en absence de consensus d'ici vendredi matin, le CA se réunirait sous la présidence provisoire du doyen d'âge... Richard Miller. On procéderait alors à l'installation des nouveaux Conseillers. La réunion s'annonce longue car une quinzaine d'autres points urgents figurent à l'ordre du jour, concernant notamment le budget 2020, le plan financier de l'entreprise publique, l'attribution de divers marchés, la grille des programmes... (Belga)