"Je compatis à la douleur de la famille, des militants du CNDD-FDD (le parti au pouvoir) et de tous les Burundais. Il nous laisse un héritage qu'on n'oubliera jamais et nous allons poursuivre son oeuvre de grande qualité qu'il a réalisée pour notre pays, le Burundi", a écrit M. Ndayishimiye dans un message en kirundi, la langue nationale, publié son compte Twitter. Présenté comme son "héritier" par M. Nkurunziza, qui avait décidé de ne pas se représenter, le général Ndayishimiye, 52 ans, a remporté la présidentielle du 20 mai, avec 68,70% des voix. Il doit théoriquement être investi en août pour un mandat de sept ans renouvelable une fois, à la fin du mandat de M. Nkurunziza. Le président Nkurunziza, âgé de 55 ans et au pouvoir depuis 2005, est décédé lundi des suites d'un "arrêt cardiaque", a annoncé mardi la présidence burundaise dans un communiqué. (Belga)

"Je compatis à la douleur de la famille, des militants du CNDD-FDD (le parti au pouvoir) et de tous les Burundais. Il nous laisse un héritage qu'on n'oubliera jamais et nous allons poursuivre son oeuvre de grande qualité qu'il a réalisée pour notre pays, le Burundi", a écrit M. Ndayishimiye dans un message en kirundi, la langue nationale, publié son compte Twitter. Présenté comme son "héritier" par M. Nkurunziza, qui avait décidé de ne pas se représenter, le général Ndayishimiye, 52 ans, a remporté la présidentielle du 20 mai, avec 68,70% des voix. Il doit théoriquement être investi en août pour un mandat de sept ans renouvelable une fois, à la fin du mandat de M. Nkurunziza. Le président Nkurunziza, âgé de 55 ans et au pouvoir depuis 2005, est décédé lundi des suites d'un "arrêt cardiaque", a annoncé mardi la présidence burundaise dans un communiqué. (Belga)