"Dans la soirée du jeudi, un groupe d'individus, environ une vingtaine, a attaqué le village de Diblou, faisant au moins quatorze morts", a déclaré à l'AFP une source sécuritaire. "Le premier bilan faisait état de sept morts mais a dû être revu à la hausse après la découverte de nouveaux corps le vendredi. Plusieurs personnes sont portées disparues et il faut faire le point sur ces déplacés ayant fui le village suite à l'attaque pour être situé (faire un bilan)", a souligné la même source. "Les terroristes (jihadistes) ont incendié des boutiques de commerçants et des motocyclettes. Presque tout le marché a été saccagé", a indiqué un habitant de Pissila à l'AFP. "Les habitants du village (de Diblou) ont quasiment tous fui vers des localités voisines comme Pissila ou Barsalogho", a-t-il ajouté. Le Burkina Faso est confronté depuis quatre ans à des attaques jihadistes récurrentes de plus en plus fréquentes et meurtrières qui ont fait environ 500 morts depuis 2015. Les forces burkinabés semblent incapables d'enrayer les attaques et les jihadistes étendent leur influence sur des zones de plus en plus grandes, tandis que des milliers de personnes fuient les localités ciblées. (Belga)