"La situation appelle, de manière forte, la formation rapide d'un gouvernement de plein exercice. La dégradation de la situation demande des réformes", a répété vendredi Mme Wilmès, rappelant que le gouvernement minoritaire avait déjà pris des mesures de prudence budgétaire dans le cadre de la gestion des affaires courantes. (Belga)