Entre 2000 et fin décembre 2017, Gial, l'asbl créée en 1993 par la Ville de Bruxelles pour prendre en charge la gestion, le développement et l'exploitation de son informatique, a versé quelque trois millions d'euros à Michel Leroy, son directeur du développement. Ce dernier, membre du comité de direction, n'était pourtant pas salarié de l'asbl. Il bénéficiait d'un contrat de consultance, dont Le Vif/L'Express a pu prendre connaissance, et qui s'apparente à un contrat de faux indépendant, conclu sans aucune mise en concurrence.
...