Plus largement, on compte à Bruxelles 159.276 familles. Parmi elles, 91.164 passent dans le nouveau système des allocations familiales. Cela signifie que ces familles percevront un montant plus élevé que celui perçu début janvier. Les autres familles pour lesquelles l'ancien système est plus favorable garderont le montant perçu jusqu'ici et ne passeront dans le nouveau système que lorsqu'il sera plus favorable.

En ce qui concerne le paiement, les parents d'un enfant bruxellois sur trois, soit environ 110.000, recevront désormais les allocations familiales via Famiris, le successeur de FAMIFED.

Pour gérer les paiements numériques à 56.000 familles, Famiris a fait appel au fournisseur de solutions informatiques Cegeka, qui a également développé le "Groeipakket" pour le gouvernement flamand. Lundi, le premier paiement a été effectué via le nouveau logiciel Famiris à toutes les familles ayant droit.

"Grâce au nouveau système, les allocations familiales sont versées le premier jour ouvrable du mois et plus le huitième. Désormais les familles bruxelloises recevront par conséquent les allocations familiales auxquelles elles ont droit plus rapidement (entre 5 et 8 jours)", ont commenté lundi Tania Dekens, dirigeante d'Iriscare, et Fabio Mouro, gestionnaire du programme d'allocations familiales Famiris de Cegeka.

Le nouveau système a également été élaboré de manière à ce qu'aucune famille ne soit financièrement perdante. Le logiciel compare les paiements effectués en décembre 2019 et recherche le calcul le plus avantageux pour chaque famille, selon les paramètres fixés par la réglementation en vigueur.

Pour assurer le bon déroulement des premiers paiements, le nouveau système de Famiris fonctionne, depuis l'été dernier, en parallèle avec l'ancien système de FAMIFED.

Cette technologie veille également à ce qu'aucune des familles Famiris ne soit oubliée.

Selon Tania Dekens, 35.594 familles qui n'avaient pas encore reçu de majoration, ont été interrogées préalablement sur leur situation financière car elles pouvaient être prises en considération pour une majoration sociale. A la mi-2022, les revenus pour 2020 de toutes les familles Famiris seront automatiquement contrôlés par le biais du nouveau logiciel, sur base de la déclaration fiscale. S'il s'avère à ce moment-là, que certaines familles ont reçu trop peu d'allocations familiales sur base de leurs revenus, il y aura une correction avec effet rétroactif.

Depuis le 1er janvier 2020, les allocations familiales sont entièrement à charge des Régions. A Bruxelles, le système se veut plus égalitaire par la suppression des rangs au sein de la fratrie, plus progressiste car à la différence de la Wallonie, il concerne tous les enfants, et plus juste car plus du quart du budget des allocations est distribué en fonction du niveau des revenus des parents. 159.276 familles y recevront le premier paiement des allocations familiales réformées, au plus tard, vendredi.

Selon les ministres bruxellois Bernard Clerfayt (DéFI) et Sven Gatz (Open Vld), en charge des Allocations familiales, chaque famille bruxelloise qui passe dans le nouveau système bénéficiera en moyenne de près de 40 euros supplémentaires grâce au nouveau système, avec un minimum de 23€ et un maximum de 53€.

Le nouveau système prévoit, pour les enfants nés avant le 1er janvier 2020, un montant de base de 140 euros pour les enfants jusqu'à 11ans, 150€ pour les enfants de 12 à 24 ans et 160 euros pour les enfant de 18 à 24 ans inscrits dans l'enseignement supérieur. Pour les enfants nés après le 1er janvier 2020, ces montants sont augmentés de 10 euros pour atteindre 150 euros, 160 euros et 170 euros en fonction des catégories, sans compter les suppléments sociaux en fonction du revenu des familles.

Plus largement, on compte à Bruxelles 159.276 familles. Parmi elles, 91.164 passent dans le nouveau système des allocations familiales. Cela signifie que ces familles percevront un montant plus élevé que celui perçu début janvier. Les autres familles pour lesquelles l'ancien système est plus favorable garderont le montant perçu jusqu'ici et ne passeront dans le nouveau système que lorsqu'il sera plus favorable. En ce qui concerne le paiement, les parents d'un enfant bruxellois sur trois, soit environ 110.000, recevront désormais les allocations familiales via Famiris, le successeur de FAMIFED. Pour gérer les paiements numériques à 56.000 familles, Famiris a fait appel au fournisseur de solutions informatiques Cegeka, qui a également développé le "Groeipakket" pour le gouvernement flamand. Lundi, le premier paiement a été effectué via le nouveau logiciel Famiris à toutes les familles ayant droit. "Grâce au nouveau système, les allocations familiales sont versées le premier jour ouvrable du mois et plus le huitième. Désormais les familles bruxelloises recevront par conséquent les allocations familiales auxquelles elles ont droit plus rapidement (entre 5 et 8 jours)", ont commenté lundi Tania Dekens, dirigeante d'Iriscare, et Fabio Mouro, gestionnaire du programme d'allocations familiales Famiris de Cegeka. Le nouveau système a également été élaboré de manière à ce qu'aucune famille ne soit financièrement perdante. Le logiciel compare les paiements effectués en décembre 2019 et recherche le calcul le plus avantageux pour chaque famille, selon les paramètres fixés par la réglementation en vigueur. Pour assurer le bon déroulement des premiers paiements, le nouveau système de Famiris fonctionne, depuis l'été dernier, en parallèle avec l'ancien système de FAMIFED. Cette technologie veille également à ce qu'aucune des familles Famiris ne soit oubliée. Selon Tania Dekens, 35.594 familles qui n'avaient pas encore reçu de majoration, ont été interrogées préalablement sur leur situation financière car elles pouvaient être prises en considération pour une majoration sociale. A la mi-2022, les revenus pour 2020 de toutes les familles Famiris seront automatiquement contrôlés par le biais du nouveau logiciel, sur base de la déclaration fiscale. S'il s'avère à ce moment-là, que certaines familles ont reçu trop peu d'allocations familiales sur base de leurs revenus, il y aura une correction avec effet rétroactif. Depuis le 1er janvier 2020, les allocations familiales sont entièrement à charge des Régions. A Bruxelles, le système se veut plus égalitaire par la suppression des rangs au sein de la fratrie, plus progressiste car à la différence de la Wallonie, il concerne tous les enfants, et plus juste car plus du quart du budget des allocations est distribué en fonction du niveau des revenus des parents. 159.276 familles y recevront le premier paiement des allocations familiales réformées, au plus tard, vendredi. Selon les ministres bruxellois Bernard Clerfayt (DéFI) et Sven Gatz (Open Vld), en charge des Allocations familiales, chaque famille bruxelloise qui passe dans le nouveau système bénéficiera en moyenne de près de 40 euros supplémentaires grâce au nouveau système, avec un minimum de 23€ et un maximum de 53€. Le nouveau système prévoit, pour les enfants nés avant le 1er janvier 2020, un montant de base de 140 euros pour les enfants jusqu'à 11ans, 150€ pour les enfants de 12 à 24 ans et 160 euros pour les enfant de 18 à 24 ans inscrits dans l'enseignement supérieur. Pour les enfants nés après le 1er janvier 2020, ces montants sont augmentés de 10 euros pour atteindre 150 euros, 160 euros et 170 euros en fonction des catégories, sans compter les suppléments sociaux en fonction du revenu des familles.