Les chiffres portent sur des faits tels que des coups et blessures, du vandalisme, des vols avec violence, des vols de et dans les voitures, des vols dans les habitations et du vol à la tire. L'année qui a précédé la création du piétonnier, c'est-à-dire de début juillet 2014 à fin juin 2015, la police a constaté 1.747 faits. Entre juillet 2015 et juin 2016, le nombre de faits recensés est passé à 1.354, soit une diminution de 22%. Cette tendance s'est poursuivie avec une baisse de 13% au cours de la période juillet 2016-juin 2017. Au cours de cette période, les coups et blessures ont diminué de 42%.

Les chiffres portent sur des faits tels que des coups et blessures, du vandalisme, des vols avec violence, des vols de et dans les voitures, des vols dans les habitations et du vol à la tire. L'année qui a précédé la création du piétonnier, c'est-à-dire de début juillet 2014 à fin juin 2015, la police a constaté 1.747 faits. Entre juillet 2015 et juin 2016, le nombre de faits recensés est passé à 1.354, soit une diminution de 22%. Cette tendance s'est poursuivie avec une baisse de 13% au cours de la période juillet 2016-juin 2017. Au cours de cette période, les coups et blessures ont diminué de 42%.