L'un d'entre eux porte sur la mise en place dans cette région marocaine d'un projet-pilote de soutien à l'emploi des jeunes.

Selon Rudi Vervoort, un autre accord a été conclu en matière de tourisme et de promotion culturelle entre la Région bruxelloise et celle de Rabat-Salé-Kénitra pour accroître, au travers d'échanges d'expériences, l'attractivité touristique et valoriser les atouts culturels en vue de développer les stratégies de promotion des deux Régions.

Ces actions se développeront autour de quatre axes prioritaires: l'accessibilité/connectivité des territoires; le marketing et le développement de la digitalisation; la formation qualifiante en tourisme et culture; et l'entrepreneuriat touristique.

L'accord conclu dans la thématique de la recherche de solutions innovantes pour l'emploi des jeunes vise à définir les conditions d'un premier projet-pilote, entre Actiris et son pendant marocain Anapec, afin de mettre en oeuvre dans la région de Rabat-Salé-Kénitra une garantie emploi pour la jeunesse, qui s'appuierait sur l'expérience gagnante de la Région bruxelloise en la matière.

La visite à Rabat a également été ponctuée par un passage de Rudi Vervoort au Lycée Moulay Youssef avec des étudiants bruxellois issus de trois écoles (Schaerbeek, Anderlecht et Evere) venus rencontrer des étudiants marocains. Cette rencontre constituait l'aboutissement d'un projet crée il y a quelques années et qui s'est réalisé cette semaine. Ce projet a permis aux élèves de différents établissements de travailler ensemble pendant une année sur un sujet d'intérêt commun.

La mission a encore été ponctuée de rencontres politiques avec les ministres du Tourisme (M. Sajid), de la communauté marocaine à l'étranger et de la migration (M. Benatiq), le Président de la Région de Rabat SaléKénitra (M. Sekkal) ainsi que le Secrétaire général du CCME -ConseilConsultatif de la communauté Marocaine à l'Etranger- (M. Boussouf).

Belga