La manifestation avait débuté vers 14h et s'est terminée vers 18h dans le calme. "Aucun incident n'a été à déplorer. L'événement s'est tout à fait bien déroulé", a commenté le porte-parole de la zone Bruxelles Capitale-Ixelles.

Plusieurs associations, comme le Centre d'Action Laïque, le Centre du Libre Examen, le Centre Séverine ou le Conseil des Femmes Francophone de Belgique, étaient présentes, samedi, pour faire à nouveau valoir le droit des femmes d'avorter.

Selon elles, des groupements contre l'avortement influencent de plus en plus les législations européennes. De plus, ceux-ci manfestent également devant des centres de planning familial pour dissuader les femmes de s'y rendre, d'après les partisans du droit à l'avortement.

A quelques jours du 22e anniversaire de la loi belge dépénalisant l'avortement, les associations et sympathisants présents samedi ont voulu réaffirmer que les femmes avaient la liberté de choix d'avoir ou non un enfant.

Dimanche, ce sont 1.500 personnes qui sont attendues pour une manifestation qui, cette fois, sera en défaveur de l'avortement.

LeVif.be, avec Belga.

La manifestation avait débuté vers 14h et s'est terminée vers 18h dans le calme. "Aucun incident n'a été à déplorer. L'événement s'est tout à fait bien déroulé", a commenté le porte-parole de la zone Bruxelles Capitale-Ixelles. Plusieurs associations, comme le Centre d'Action Laïque, le Centre du Libre Examen, le Centre Séverine ou le Conseil des Femmes Francophone de Belgique, étaient présentes, samedi, pour faire à nouveau valoir le droit des femmes d'avorter. Selon elles, des groupements contre l'avortement influencent de plus en plus les législations européennes. De plus, ceux-ci manfestent également devant des centres de planning familial pour dissuader les femmes de s'y rendre, d'après les partisans du droit à l'avortement. A quelques jours du 22e anniversaire de la loi belge dépénalisant l'avortement, les associations et sympathisants présents samedi ont voulu réaffirmer que les femmes avaient la liberté de choix d'avoir ou non un enfant. Dimanche, ce sont 1.500 personnes qui sont attendues pour une manifestation qui, cette fois, sera en défaveur de l'avortement.LeVif.be, avec Belga.