La première compagnie belge Brussels Airlines, basée à Brussels Airport, a demandé au Tribunal de l'Union européenne à pouvoir intervenir "à l'appui des conclusions de la Commission" contre les aides régionales reçues par l'aéroport de Charleroi (BSCA), lit-on vendredi dans L'Echo et le journal Le Soir. Brussels Airlines s'estime lésée par les aides qui créent "un déséquilibre significatif de concurrence".

En octobre, la Commission obligeait BSCA à s'acquitter d'une redevance de 15 millions par an à la Sowaer, propriétaire de l'infrastructure wallonne, avec effet rétroactif au 4 avril 2014. Et ce pour casser certaines mesures régionales considérées comme des aides d'État illégales, rappelle L'Echo.

BSCA a introduit un recours contre cette décision, mais Brussels Airlines a décidé d'intervenir en soutien à la Commission européenne.

La première compagnie belge Brussels Airlines, basée à Brussels Airport, a demandé au Tribunal de l'Union européenne à pouvoir intervenir "à l'appui des conclusions de la Commission" contre les aides régionales reçues par l'aéroport de Charleroi (BSCA), lit-on vendredi dans L'Echo et le journal Le Soir. Brussels Airlines s'estime lésée par les aides qui créent "un déséquilibre significatif de concurrence".En octobre, la Commission obligeait BSCA à s'acquitter d'une redevance de 15 millions par an à la Sowaer, propriétaire de l'infrastructure wallonne, avec effet rétroactif au 4 avril 2014. Et ce pour casser certaines mesures régionales considérées comme des aides d'État illégales, rappelle L'Echo. BSCA a introduit un recours contre cette décision, mais Brussels Airlines a décidé d'intervenir en soutien à la Commission européenne.