Les députés ont rejeté la motion de censure par 325 voix contre 306, soit une marge de seulement 19 voix. Les députés ont clairement indiqué ce qu'ils ne voulaient pas, a déclaré Theresa May devant Downing Street. "Il est maintenant temps de mettre nos intérêts personnels de côté." La Première ministre a entamé mercredi soir des débats avec les différentes formations politiques sur les suites à donner au Brexit. Elle a notamment rencontré le leader des libéraux démocrates, le chef des nationalistes écossais du SNP au Parlement et celui du parti nationaliste gallois Plaid Cymru. En revanche, le leader de l'opposition, Jeremy Corbyn, a décliné son invitation, tant qu'elle n'excluait pas un Brexit sans accord ("no deal"). Theresa May s'est dite "déçue" que M. Corbyn ait refusé le dialogue, mais a précisé que sa porte restait "ouverte". Les discussions se poursuivront dans les prochains jours. Lundi, la Première ministre doit expliquer au Parlement comment elle compte procéder pour éviter une sortie chaotique du Royaume-Uni de l'UE dans six semaines. (Belga)

Les députés ont rejeté la motion de censure par 325 voix contre 306, soit une marge de seulement 19 voix. Les députés ont clairement indiqué ce qu'ils ne voulaient pas, a déclaré Theresa May devant Downing Street. "Il est maintenant temps de mettre nos intérêts personnels de côté." La Première ministre a entamé mercredi soir des débats avec les différentes formations politiques sur les suites à donner au Brexit. Elle a notamment rencontré le leader des libéraux démocrates, le chef des nationalistes écossais du SNP au Parlement et celui du parti nationaliste gallois Plaid Cymru. En revanche, le leader de l'opposition, Jeremy Corbyn, a décliné son invitation, tant qu'elle n'excluait pas un Brexit sans accord ("no deal"). Theresa May s'est dite "déçue" que M. Corbyn ait refusé le dialogue, mais a précisé que sa porte restait "ouverte". Les discussions se poursuivront dans les prochains jours. Lundi, la Première ministre doit expliquer au Parlement comment elle compte procéder pour éviter une sortie chaotique du Royaume-Uni de l'UE dans six semaines. (Belga)