Ils ont publié une brève déclaration commune vendredi matin, indiquant que la rencontre a eu lieu dans "une ambiance cordiale". Ils se sont accordés sur une reprise "intensifiée" des discussions entre équipes de Bruxelles et de Londres la semaine prochaine, et se reverront quant à eux le 24 janvier, à Bruxelles. Cette brève communication commune, sans tonalité agressive, tranche avec les précédentes issues de rencontres et les déclarations revendicatives de David Frost, qui était chargé du dossier côté britannique avant de démissionner en décembre. "Notre position est bien connue", a répété vendredi un porte-parole de la Commission européenne, renvoyant aux propositions d'aménagements avancées en octobre par l'exécutif européen. Interrogée sur la BBC après la rencontre, Liz Truss a déclaré qu'elle souhaitait parvenir à une "solution négociée". "Mais si nous ne faisons pas suffisamment de progrès, nous devrons examiner les alternatives", a-t-elle prévenu. (Belga)

Ils ont publié une brève déclaration commune vendredi matin, indiquant que la rencontre a eu lieu dans "une ambiance cordiale". Ils se sont accordés sur une reprise "intensifiée" des discussions entre équipes de Bruxelles et de Londres la semaine prochaine, et se reverront quant à eux le 24 janvier, à Bruxelles. Cette brève communication commune, sans tonalité agressive, tranche avec les précédentes issues de rencontres et les déclarations revendicatives de David Frost, qui était chargé du dossier côté britannique avant de démissionner en décembre. "Notre position est bien connue", a répété vendredi un porte-parole de la Commission européenne, renvoyant aux propositions d'aménagements avancées en octobre par l'exécutif européen. Interrogée sur la BBC après la rencontre, Liz Truss a déclaré qu'elle souhaitait parvenir à une "solution négociée". "Mais si nous ne faisons pas suffisamment de progrès, nous devrons examiner les alternatives", a-t-elle prévenu. (Belga)