"Eh bien..., voilà le texte, six pages, la notification de la Première ministre Theresa May", a commencé le président européen en brandissant le document que lui a remis le représentant permanent britannique à Bruxelles, Tim Barrow. "Il n'y a pas de raison de prétendre que c'est un jour heureux, ni pour Bruxelles ni pour Londres." Mais, "paradoxalement", cet événement contient "quelque chose de positif", en ce sens que "la communauté des 27 (autres Etats membres de l'UE) est plus déterminée et unie, aussi pour le futur", a relevé M. Tusk. Les négociations consisteront à "limiter les dégâts". "L'objectif est clair: minimiser le coût (du Brexit) pour les citoyens et les entreprises européennes", a souligné Donald Tusk, qui a ponctué sa brève déclaration d'un "Vous nous manquez déjà". (Belga)

"Eh bien..., voilà le texte, six pages, la notification de la Première ministre Theresa May", a commencé le président européen en brandissant le document que lui a remis le représentant permanent britannique à Bruxelles, Tim Barrow. "Il n'y a pas de raison de prétendre que c'est un jour heureux, ni pour Bruxelles ni pour Londres." Mais, "paradoxalement", cet événement contient "quelque chose de positif", en ce sens que "la communauté des 27 (autres Etats membres de l'UE) est plus déterminée et unie, aussi pour le futur", a relevé M. Tusk. Les négociations consisteront à "limiter les dégâts". "L'objectif est clair: minimiser le coût (du Brexit) pour les citoyens et les entreprises européennes", a souligné Donald Tusk, qui a ponctué sa brève déclaration d'un "Vous nous manquez déjà". (Belga)