David Davis "travaille trois jours par semaine depuis le début", assure Chapman. Il "ment" sur le Brexit et "lui et la Première ministre (Theresa May) n'ont aucune idée de ce qu'ils sont en train de faire", assure-t-il sur son compte Twitter. James Chapman, ancien journaliste politique au Daily Mail, a exercé ses fonctions depuis le référendum sur le Brexit le 23 juin 2016 jusqu'à juin dernier quand il a démissionné. Et de citer quelques anecdotes: "Interrogez DD sur le moment où il a déclaré au Premier ministre slovaque horrifié +vous pouvez toujours courir si vous croyez qu'on va payer pour que vous nous vendiez vos voitures+" ou "Interrogez DD sur la fois où il a appelé Michel Barnier par erreur en pensant que c'était un copain d'extrême droite", dit-il, citant le négociateur de l'UE pour le Brexit. Cette salve de tweets a accompagné le lancement mardi par M. Davis d'un document préconisant une union douanière de transition après le Brexit. James Chapman assure aussi que le ministre a demandé à son personnel "de programmer le numéro de Farage (ex-chef du parti europhobe et anti-immigration Ukip) sur son téléphone". "James était un Remainer (opposé au Brexit, NDLR) au départ", a répondu le ministre, "mais il a été un très bon chef d'état-major. Je ne vais pas le critiquer ou polémiquer avec lui", a-t-il dit sur Sky News. (Belga)

David Davis "travaille trois jours par semaine depuis le début", assure Chapman. Il "ment" sur le Brexit et "lui et la Première ministre (Theresa May) n'ont aucune idée de ce qu'ils sont en train de faire", assure-t-il sur son compte Twitter. James Chapman, ancien journaliste politique au Daily Mail, a exercé ses fonctions depuis le référendum sur le Brexit le 23 juin 2016 jusqu'à juin dernier quand il a démissionné. Et de citer quelques anecdotes: "Interrogez DD sur le moment où il a déclaré au Premier ministre slovaque horrifié +vous pouvez toujours courir si vous croyez qu'on va payer pour que vous nous vendiez vos voitures+" ou "Interrogez DD sur la fois où il a appelé Michel Barnier par erreur en pensant que c'était un copain d'extrême droite", dit-il, citant le négociateur de l'UE pour le Brexit. Cette salve de tweets a accompagné le lancement mardi par M. Davis d'un document préconisant une union douanière de transition après le Brexit. James Chapman assure aussi que le ministre a demandé à son personnel "de programmer le numéro de Farage (ex-chef du parti europhobe et anti-immigration Ukip) sur son téléphone". "James était un Remainer (opposé au Brexit, NDLR) au départ", a répondu le ministre, "mais il a été un très bon chef d'état-major. Je ne vais pas le critiquer ou polémiquer avec lui", a-t-il dit sur Sky News. (Belga)