Nigel Farage a l'intention d'investir quelque 100.000 livres sterling (117.214 euros) dans une "Brexit Celebration Party", qui rassemblerait jusqu'à 10.000 personnes sur la place du Parliament Square en plein centre de Londres afin de marquer le moment où le Royaume-Uni quittera la 'communauté européenne' après 47 années, selon The Telegraph. Nigel Farage et le président du parti du Brexit, Richard Tice, ont demandé une licence afin d'organiser un événement qui "pourrait culminer avec des feux d'artifice similaires à ceux tirés lors de la soirée de la Saint-Sylvestre", d'après le journal. Dans un message de Nouvel An adressé aux militants du parti du Brexit, MM. Farage et Tice ont indiqué qu'il y avait "beaucoup à célébrer: nous allons quitter l'UE le 31 janvier." "Les anti-Brexit ont été écrasés et la plupart des opposants au Brexit au parlement sont désormais partis", ont-ils poursuivi. De nombreux autres politiciens pro-Brexit ont signalé vouloir organiser quelque chose d'important pour marquer l'événement. Le Premier ministre conservateur Boris Johnson a convenu de la date butoir du 31 janvier avec Bruxelles, après avoir accepté un nouveau report dans les négociations pour le Brexit. Celles-ci trainent en longueur depuis que le Royaume-Uni s'est globalement prononcé à 52% pour le "oui" lors du référendum sur le Brexit en 2016. (Belga)

Nigel Farage a l'intention d'investir quelque 100.000 livres sterling (117.214 euros) dans une "Brexit Celebration Party", qui rassemblerait jusqu'à 10.000 personnes sur la place du Parliament Square en plein centre de Londres afin de marquer le moment où le Royaume-Uni quittera la 'communauté européenne' après 47 années, selon The Telegraph. Nigel Farage et le président du parti du Brexit, Richard Tice, ont demandé une licence afin d'organiser un événement qui "pourrait culminer avec des feux d'artifice similaires à ceux tirés lors de la soirée de la Saint-Sylvestre", d'après le journal. Dans un message de Nouvel An adressé aux militants du parti du Brexit, MM. Farage et Tice ont indiqué qu'il y avait "beaucoup à célébrer: nous allons quitter l'UE le 31 janvier." "Les anti-Brexit ont été écrasés et la plupart des opposants au Brexit au parlement sont désormais partis", ont-ils poursuivi. De nombreux autres politiciens pro-Brexit ont signalé vouloir organiser quelque chose d'important pour marquer l'événement. Le Premier ministre conservateur Boris Johnson a convenu de la date butoir du 31 janvier avec Bruxelles, après avoir accepté un nouveau report dans les négociations pour le Brexit. Celles-ci trainent en longueur depuis que le Royaume-Uni s'est globalement prononcé à 52% pour le "oui" lors du référendum sur le Brexit en 2016. (Belga)