Selon la porte-parole, le Premier ministre luxembourgeois Xavier Bettel a adressé une lettre au président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, et au président du Conseil (qui représente les Etats membres de l'UE) Donald Tusk, dans laquelle il "revendique l'installation" dans son pays de l'EBA, se basant sur un accord passé en 1965 entre les Etats membres. "La revendication du Luxembourg d'accueillir l'EBA n'est rien de plus que la mise en oeuvre de cet accord qui est toujours valable aujourd'hui", a-t-elle expliqué. Par le passé, seulement deux exceptions ont été faites à cet accord de 1965: lorsqu'il a été décidé d'installer le siège de la BCE à Francfort et celui de l'EBA à Londres. "Ces deux exceptions ont été faites en accord avec le Luxembourg et étaient considérées comme des dérogations exceptionnelles", a précisé la porte-parole. De nombreuses grandes villes européennes sont intéressées par l'EBA, ouvertement déclarées ou non, comme Dublin, Bruxelles, Amsterdam, Vienne mais aussi des métropoles françaises, dont Paris, et allemandes. Il y a un peu plus d'une semaine, lors d'une réunion des ministres des Finances de l'UE, le ministre allemand Wolfgang Schäuble s'était prononcé pour récupérer l'EBA à Francfort et la fusionner avec l'Autorité européenne de surveillance des assurances. (Belga)

Selon la porte-parole, le Premier ministre luxembourgeois Xavier Bettel a adressé une lettre au président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, et au président du Conseil (qui représente les Etats membres de l'UE) Donald Tusk, dans laquelle il "revendique l'installation" dans son pays de l'EBA, se basant sur un accord passé en 1965 entre les Etats membres. "La revendication du Luxembourg d'accueillir l'EBA n'est rien de plus que la mise en oeuvre de cet accord qui est toujours valable aujourd'hui", a-t-elle expliqué. Par le passé, seulement deux exceptions ont été faites à cet accord de 1965: lorsqu'il a été décidé d'installer le siège de la BCE à Francfort et celui de l'EBA à Londres. "Ces deux exceptions ont été faites en accord avec le Luxembourg et étaient considérées comme des dérogations exceptionnelles", a précisé la porte-parole. De nombreuses grandes villes européennes sont intéressées par l'EBA, ouvertement déclarées ou non, comme Dublin, Bruxelles, Amsterdam, Vienne mais aussi des métropoles françaises, dont Paris, et allemandes. Il y a un peu plus d'une semaine, lors d'une réunion des ministres des Finances de l'UE, le ministre allemand Wolfgang Schäuble s'était prononcé pour récupérer l'EBA à Francfort et la fusionner avec l'Autorité européenne de surveillance des assurances. (Belga)