"Cela fait six mois que je suis revenu à Bruxelles et que je me plonge dans les politiques que les britanniques ont décidé de quitter", a noté Michel Barnier, qui a assuré avoir lui-même demandé un mandat en deux phases, la première consistant à régler la sortie du Royaume-Uni de l'UE avant toute négociation sur les relations futures entre le pays et l'UE. "Je l'ai moi-même souhaité, parce que c'est une condition de réussite de mettre les choses dans l'ordre", a-t-il souligné lors d'un point presse. "Le temps est très court, et les jours passent." Le négociateur européen espère engranger "des avancements suffisants", c'est-à-dire des engagements fermes et des accords clairs sur les principes du Brexit, pour l'automne, "en octobre-novembre", a précisé Michel Barnier. Le Français a répété que ces négociations ne consisteraient pas à "punir" le Royaume-Uni. "A cette table-là (des négociations, ndlr), je serai concentré sur les faits, les chiffres, la loi, et je ne me laisserai pas guider par des émotions ou de l'hostilité", a-t-il promis. (Belga)

"Cela fait six mois que je suis revenu à Bruxelles et que je me plonge dans les politiques que les britanniques ont décidé de quitter", a noté Michel Barnier, qui a assuré avoir lui-même demandé un mandat en deux phases, la première consistant à régler la sortie du Royaume-Uni de l'UE avant toute négociation sur les relations futures entre le pays et l'UE. "Je l'ai moi-même souhaité, parce que c'est une condition de réussite de mettre les choses dans l'ordre", a-t-il souligné lors d'un point presse. "Le temps est très court, et les jours passent." Le négociateur européen espère engranger "des avancements suffisants", c'est-à-dire des engagements fermes et des accords clairs sur les principes du Brexit, pour l'automne, "en octobre-novembre", a précisé Michel Barnier. Le Français a répété que ces négociations ne consisteraient pas à "punir" le Royaume-Uni. "A cette table-là (des négociations, ndlr), je serai concentré sur les faits, les chiffres, la loi, et je ne me laisserai pas guider par des émotions ou de l'hostilité", a-t-il promis. (Belga)