La Commission "prend note du résultat de ce soir et attend du gouvernement du Royaume-Uni qu'il l'informe sur les prochaines étapes", indique Mina Andreeva dans un tweet. Les députés de la Chambre des Communes du Royaume-Uni ont validé mardi soir la seconde lecture du texte qui doit implémenter l'accord entre Londres et l'UE au sujet du Brexit. Mais ils ont en revanche rejeté le calendrier accéléré que Boris Johnson voulait imposer pour que le texte soit définitivement adopté en quelques jours de temps seulement. Le rejet du timing accéléré fait en sorte qu'il est désormais impossible que le texte complète son parcours parlementaire et soit définitivement approuvé et traduit dans la loi britannique d'ici au 31 octobre, date théorique du Brexit. Samedi, après une nouvelle acrobatie parlementaire, Boris Johnson avait été forcé, contre son gré, de demander à l'UE un report de trois mois de cette date-limite. Les chefs d'Etat et de gouvernement des 27 autres pays membres n'ont pas encore formellement répondu à cette requête. (Belga)