Le texte convoquant ce scrutin, troisièmes élections générales en quatre ans, a été adopté à une majorité écrasante de 438 voix pour (20 contre) à la Chambre des Communes. Les députés avaient auparavant rejeté, par 315 voix contre 295, un amendement de l'opposition travailliste fixant la date du vote au 9 décembre. Après le troisième report de la sortie de l'Union européenne accordé par Bruxelles, le Premier ministre conservateur s'était lancé dans une nouvelle tentative d'appeler les Britanniques aux urnes. Il espère ainsi se redonner la majorité absolue, ce qui lui permettrait d'enfin honorer sa promesse de mettre en oeuvre le Brexit, pour lequel les Britanniques ont voté à 52% au référendum de juin 2016. Des élections sont "la seule façon maintenant de faire avancer ce pays", a plaidé Boris Johnson devant les députés, dénonçant l'"obstructionnisme parlementaire". (Belga)