La Belgique fera partie des principaux bénéficiaires, vu l'importance de ses échanges avec le Royaume-Uni. Elle devrait recevoir un peu plus de 350 millions d'euros, dont une certaine part sera réservée au secteur de la pêche. L'Irlande, voisin direct de l'ex-Etat membre, devrait toucher environ un milliard d'euros, les Pays-Bas environ 810 millions, la France environ 670 millions et l'Allemagne environ 590 millions. "Grâce aux critères clairs, les 5 milliards d'euros iront là où ils sont nécessaires. Nous nous sommes également assurés que la première partie de l'aide serait allouée dès la fin de cette année", a souligné le rapporteur, le Belge Pascal Arimont (CSP). (Belga)

La Belgique fera partie des principaux bénéficiaires, vu l'importance de ses échanges avec le Royaume-Uni. Elle devrait recevoir un peu plus de 350 millions d'euros, dont une certaine part sera réservée au secteur de la pêche. L'Irlande, voisin direct de l'ex-Etat membre, devrait toucher environ un milliard d'euros, les Pays-Bas environ 810 millions, la France environ 670 millions et l'Allemagne environ 590 millions. "Grâce aux critères clairs, les 5 milliards d'euros iront là où ils sont nécessaires. Nous nous sommes également assurés que la première partie de l'aide serait allouée dès la fin de cette année", a souligné le rapporteur, le Belge Pascal Arimont (CSP). (Belga)