Conseiller proche de l'ancien Premier ministre, David Cameron, Sir Rogers aurait dû rester en poste jusqu'en novembre et donc participer à l'entame des négociations sur le départ du Royaume-Uni de l'Union européenne. Selon les médias britanniques, ce départ serait lié à une détérioration de ses relations avec certains membres du gouvernement sur le dossier du Brexit. (Belga)

Conseiller proche de l'ancien Premier ministre, David Cameron, Sir Rogers aurait dû rester en poste jusqu'en novembre et donc participer à l'entame des négociations sur le départ du Royaume-Uni de l'Union européenne. Selon les médias britanniques, ce départ serait lié à une détérioration de ses relations avec certains membres du gouvernement sur le dossier du Brexit. (Belga)