Si le sénat approuve la destitution, Dilma Rousseff sera suspendue de ses fonctions pour 180 jours, dans l'attente de son jugement définitif, ce qui l'empêcherait d'être présente à la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques le 5 août. En octobre, une majorité des deux tiers sera à nouveau nécessaire pour que l'impeachment soit définitivement entériné. Le vice-président Michel Temer prendrait alors le relais. La chambre avait voté dimanche aux deux tiers en faveur de la destitution de la présidente, accusée par l'opposition de maquillage des comptes publics. Dilma Rousseff et ses partisans qualifient le résultat de ce vote de coup d'état. (Belga)

Si le sénat approuve la destitution, Dilma Rousseff sera suspendue de ses fonctions pour 180 jours, dans l'attente de son jugement définitif, ce qui l'empêcherait d'être présente à la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques le 5 août. En octobre, une majorité des deux tiers sera à nouveau nécessaire pour que l'impeachment soit définitivement entériné. Le vice-président Michel Temer prendrait alors le relais. La chambre avait voté dimanche aux deux tiers en faveur de la destitution de la présidente, accusée par l'opposition de maquillage des comptes publics. Dilma Rousseff et ses partisans qualifient le résultat de ce vote de coup d'état. (Belga)