M. Temer, au centre de cette séance extraordinaire agitée, a vu sa cote de popularité s'effondrer récemment à 5%. Le président n'a cependant pas ménagé ses efforts ces dernières semaines pour s'acquérir une majorité de députés en faveur d'un classement de l'affaire. Le président est accusé de s'être "prévalu de sa condition de chef d'État" pour recevoir 500.000 réais (environ 140.000 euros) de pots-de-vin de la part du géant de la viande JBS, impliqué dans le gigantesque scandale de corruption qui touche le Brésil. (Belga)

M. Temer, au centre de cette séance extraordinaire agitée, a vu sa cote de popularité s'effondrer récemment à 5%. Le président n'a cependant pas ménagé ses efforts ces dernières semaines pour s'acquérir une majorité de députés en faveur d'un classement de l'affaire. Le président est accusé de s'être "prévalu de sa condition de chef d'État" pour recevoir 500.000 réais (environ 140.000 euros) de pots-de-vin de la part du géant de la viande JBS, impliqué dans le gigantesque scandale de corruption qui touche le Brésil. (Belga)