Il avance dans un message adressé à la cour suprême qu'"il existe des éléments suffisants pour affirmer qu'il y a eu une déviance dans la motivation du décret" présidentiel qui a nommé à la mi-mars l'ex-chef d'Etat (2003-2010) comme chef de cabinet, poste équivalent à Premier ministre. Selon cette note, la nomination de Lula au gouvernement interfèrerait dans l'enquête en cours. L'étau judiciaire semble ainsi encore se resserrer autour de l'ancien de chef de l'Etat Lula, tandis que l'actuelle présidente Dilma Rousseff voit parallèlement la procédure de destitution à son encontre se poursuivre après que la commission parlementaire compétente a donné un avis allant dans ce sens mercredi. (Belga)

Il avance dans un message adressé à la cour suprême qu'"il existe des éléments suffisants pour affirmer qu'il y a eu une déviance dans la motivation du décret" présidentiel qui a nommé à la mi-mars l'ex-chef d'Etat (2003-2010) comme chef de cabinet, poste équivalent à Premier ministre. Selon cette note, la nomination de Lula au gouvernement interfèrerait dans l'enquête en cours. L'étau judiciaire semble ainsi encore se resserrer autour de l'ancien de chef de l'Etat Lula, tandis que l'actuelle présidente Dilma Rousseff voit parallèlement la procédure de destitution à son encontre se poursuivre après que la commission parlementaire compétente a donné un avis allant dans ce sens mercredi. (Belga)