José Serra, 74 ans, a démissionné de ses fonctions "avec tristesse, pour des problèmes de santé" connus du président de centre-droit et qui l'"empêchent de suivre le rythme des voyages internationaux inhérents à la fonction de ministre des Affaires étrangères", a-t-il écrit dans sa lettre de démission, publiée par la présidence. "Selon les médecins, il me faudra au moins quatre mois pour me rétablir", a déclaré celui qui fut le ministre de la Santé du social-démocrate Fernando Henrique Cardoso (1995-2002) et deux fois battu à l'élection présidentielle face aux candidats de gauche Luiz Inacio Lula da Silva en 2002 et Dilma Rousseff en 2010. En décembre, M. Serra a été opéré de la colonne vertébrale. Selon le quotidien Folha de Sao Paulo, son équipe médicale lui a interdit de voyager pendant quatre mois à cause de cette opération. Depuis qu'il a remplacé à la tête du Brésil Mme Rousseff, destituée à l'été 2016, Michel Temer a vu six de ses ministres et un proche conseiller quitter leurs fonctions, pour désaccords internes, accusations de corruption et maintenant problèmes de santé. (Belga)

José Serra, 74 ans, a démissionné de ses fonctions "avec tristesse, pour des problèmes de santé" connus du président de centre-droit et qui l'"empêchent de suivre le rythme des voyages internationaux inhérents à la fonction de ministre des Affaires étrangères", a-t-il écrit dans sa lettre de démission, publiée par la présidence. "Selon les médecins, il me faudra au moins quatre mois pour me rétablir", a déclaré celui qui fut le ministre de la Santé du social-démocrate Fernando Henrique Cardoso (1995-2002) et deux fois battu à l'élection présidentielle face aux candidats de gauche Luiz Inacio Lula da Silva en 2002 et Dilma Rousseff en 2010. En décembre, M. Serra a été opéré de la colonne vertébrale. Selon le quotidien Folha de Sao Paulo, son équipe médicale lui a interdit de voyager pendant quatre mois à cause de cette opération. Depuis qu'il a remplacé à la tête du Brésil Mme Rousseff, destituée à l'été 2016, Michel Temer a vu six de ses ministres et un proche conseiller quitter leurs fonctions, pour désaccords internes, accusations de corruption et maintenant problèmes de santé. (Belga)