Le tribunal de l'Etat de Goias (centre) a précisé dans un communiqué que cette condamnation portait sur des viols commis lors de séances de guérison spirituelle dans le temple du médium à Abadiania, à une centaine de kilomètres de Brasilia. De son vrai nom Joao Teixeira de Faria, Jean de Dieu est déjà incarcéré depuis un an: il avait été placé en détention provisoire le 16 décembre 2018, quand il s'était rendu aux autorités après avoir disparu plusieurs jours. Il avait par ailleurs été condamné à quatre ans de prison avec sursis pour détention illégale d'armes à feu. Le scandale avait éclaté après la diffusion d'une enquête sur TV Globo, la plus grande chaîne de télévision brésilienne, présentant des dizaines de témoignages de femmes. Elles racontaient notamment avoir été contraintes de le masturber ou de pratiquer des fellations au cours de séances de "guérison spirituelle", qui avaient lieu dans son temple d'Abadiania, qui attirait des milliers de personnes chaque jour. Plusieurs centaines de femmes avaient ensuite porté plainte. La police a découvert dans ses propriétés des pistolets, des pierres précieuses ainsi qu'une mallette contenant 1,2 millions de réais en espèces (l'équivalent de 300.000 dollars au taux de change de l'époque). La réputation du médium a largement dépassé les frontières du Brésil. En 2012, il avait reçu dans sa ville d'Abadiania la visite de la vedette de la télévision américaine Oprah Winfrey. Et plusieurs présidents brésiliens ont eu recours à ses services. Le parquet a reçu des plaintes contre le médium de tout le pays, ainsi que d'Allemagne, d'Australie, de Belgique, de Bolivie, des États-Unis et de Suisse. (Belga)

Le tribunal de l'Etat de Goias (centre) a précisé dans un communiqué que cette condamnation portait sur des viols commis lors de séances de guérison spirituelle dans le temple du médium à Abadiania, à une centaine de kilomètres de Brasilia. De son vrai nom Joao Teixeira de Faria, Jean de Dieu est déjà incarcéré depuis un an: il avait été placé en détention provisoire le 16 décembre 2018, quand il s'était rendu aux autorités après avoir disparu plusieurs jours. Il avait par ailleurs été condamné à quatre ans de prison avec sursis pour détention illégale d'armes à feu. Le scandale avait éclaté après la diffusion d'une enquête sur TV Globo, la plus grande chaîne de télévision brésilienne, présentant des dizaines de témoignages de femmes. Elles racontaient notamment avoir été contraintes de le masturber ou de pratiquer des fellations au cours de séances de "guérison spirituelle", qui avaient lieu dans son temple d'Abadiania, qui attirait des milliers de personnes chaque jour. Plusieurs centaines de femmes avaient ensuite porté plainte. La police a découvert dans ses propriétés des pistolets, des pierres précieuses ainsi qu'une mallette contenant 1,2 millions de réais en espèces (l'équivalent de 300.000 dollars au taux de change de l'époque). La réputation du médium a largement dépassé les frontières du Brésil. En 2012, il avait reçu dans sa ville d'Abadiania la visite de la vedette de la télévision américaine Oprah Winfrey. Et plusieurs présidents brésiliens ont eu recours à ses services. Le parquet a reçu des plaintes contre le médium de tout le pays, ainsi que d'Allemagne, d'Australie, de Belgique, de Bolivie, des États-Unis et de Suisse. (Belga)