Au total, 254,7 millions de réais (environ 83 millions de dollars) ont été versés à 147.000 anciens fonctionnaires de l'Etat touchant une retraite inférieure ou égale à 3.200 réais (un peu plus de 1.000 dollars) par mois. Cela concerne 58% des fonctionnaires retraités ou inactifs, qui touchent par exemple des pensions d'invalidité. "C'est la première fois qu'autant d'argent est restitué aux coffres publics en si peu de temps", s'est félicité José Augusto Vargas, procureur régional de Rio, lors d'une cérémonie pour officialiser le transfert des fonds. Le parquet de Rio a annoncé avoir reversé à l'Etat plus de 102 millions de dollars rapatriés de comptes à l'étranger, grâce à un accord de collaboration noué par deux personnes inculpées pour avoir pris part au vaste réseau de corruption dirigé par Sergio Cabral. Cet argent était sur des comptes en Suisse au nom de ces deux personnes, mais provenaient directement de fonds détournés par Sergio Cabral et deux de ses proches collaborateurs, Wilson Carlos et Carlos Miranda. Gouverneur de l'État de Rio de 2007 à 2014, M. Cabral répond a de multiples accusations de corruption, blanchiment d'argent et association de malfaiteurs. (Belga)

Au total, 254,7 millions de réais (environ 83 millions de dollars) ont été versés à 147.000 anciens fonctionnaires de l'Etat touchant une retraite inférieure ou égale à 3.200 réais (un peu plus de 1.000 dollars) par mois. Cela concerne 58% des fonctionnaires retraités ou inactifs, qui touchent par exemple des pensions d'invalidité. "C'est la première fois qu'autant d'argent est restitué aux coffres publics en si peu de temps", s'est félicité José Augusto Vargas, procureur régional de Rio, lors d'une cérémonie pour officialiser le transfert des fonds. Le parquet de Rio a annoncé avoir reversé à l'Etat plus de 102 millions de dollars rapatriés de comptes à l'étranger, grâce à un accord de collaboration noué par deux personnes inculpées pour avoir pris part au vaste réseau de corruption dirigé par Sergio Cabral. Cet argent était sur des comptes en Suisse au nom de ces deux personnes, mais provenaient directement de fonds détournés par Sergio Cabral et deux de ses proches collaborateurs, Wilson Carlos et Carlos Miranda. Gouverneur de l'État de Rio de 2007 à 2014, M. Cabral répond a de multiples accusations de corruption, blanchiment d'argent et association de malfaiteurs. (Belga)