La déforestation a touché 3.069 km2, le chiffre le plus élevé depuis la compilation de ces données, selon l'INPE. Le mois de juin, qui marque le début de la saison sèche et des incendies, a lui aussi atteint un record avec 1.034 km2 déboisés, soit une hausse de près 11%. Le Brésil est la cible de critiques constantes de la part de nombreux pays et des défenseurs de l'environnement pour la déforestation et les incendies à grande échelle qui ravagent chaque année, lors de la saison sèche, la plus grande forêt tropicale du monde. Le vice-président du Brésil, Hamilton Mourao, a révélé jeudi que les représentants de fonds d'investissement internationaux avaient conditionné leur participation à des projets de protection de l'environnement à des "résultats" dans le combat contre la déforestation. "Ce n'est pas vrai qu'on détruit la forêt pour produire des aliments", a affirmé le vice-président de Jair Bolsonaro qui coordonne le Conseil national de l'Amazonie. (Belga)

La déforestation a touché 3.069 km2, le chiffre le plus élevé depuis la compilation de ces données, selon l'INPE. Le mois de juin, qui marque le début de la saison sèche et des incendies, a lui aussi atteint un record avec 1.034 km2 déboisés, soit une hausse de près 11%. Le Brésil est la cible de critiques constantes de la part de nombreux pays et des défenseurs de l'environnement pour la déforestation et les incendies à grande échelle qui ravagent chaque année, lors de la saison sèche, la plus grande forêt tropicale du monde. Le vice-président du Brésil, Hamilton Mourao, a révélé jeudi que les représentants de fonds d'investissement internationaux avaient conditionné leur participation à des projets de protection de l'environnement à des "résultats" dans le combat contre la déforestation. "Ce n'est pas vrai qu'on détruit la forêt pour produire des aliments", a affirmé le vice-président de Jair Bolsonaro qui coordonne le Conseil national de l'Amazonie. (Belga)