"Le matin du 24 décembre, veille de Noël, le siège de Porta dos Fundos a été la cible d'un attentat", qui n'a pas fait de blessé, annonce le collectif. Porta dos Fundos a condamné "tout acte de violence", et déclaré espérer que "les responsables de ces attaques seraient retrouvés et punis". L'attaque a été filmée par des caméras de surveillance. "La Première Tentation du Christ", vidéo de 46 minutes de Porta dos Fundos, a été mise en ligne par Netflix le 3 décembre. Elle a déclenché un tollé, notamment chez les évangéliques et certains catholiques et des centaines de milliers de personnes ont signé une pétition pour exiger son retrait. L'évêque du Pernambouc, Henrique Soares da Costa, a affirmé avoir annulé son abonnement à Netflix et assuré que la plateforme était "possédée par un force démoniaque", qualifiant la vidéo de "blasphème vulgaire et irrespectueux". La chaîne Youtube du collectif Porta dos Fundos compte 16,2 millions d'abonnés. (Belga)

"Le matin du 24 décembre, veille de Noël, le siège de Porta dos Fundos a été la cible d'un attentat", qui n'a pas fait de blessé, annonce le collectif. Porta dos Fundos a condamné "tout acte de violence", et déclaré espérer que "les responsables de ces attaques seraient retrouvés et punis". L'attaque a été filmée par des caméras de surveillance. "La Première Tentation du Christ", vidéo de 46 minutes de Porta dos Fundos, a été mise en ligne par Netflix le 3 décembre. Elle a déclenché un tollé, notamment chez les évangéliques et certains catholiques et des centaines de milliers de personnes ont signé une pétition pour exiger son retrait. L'évêque du Pernambouc, Henrique Soares da Costa, a affirmé avoir annulé son abonnement à Netflix et assuré que la plateforme était "possédée par un force démoniaque", qualifiant la vidéo de "blasphème vulgaire et irrespectueux". La chaîne Youtube du collectif Porta dos Fundos compte 16,2 millions d'abonnés. (Belga)