La police a confirmé à l'AFP la mort de trois des braqueurs qui ont semé la panique plusieurs heures durant dans la région de l'aéroport de Viracopos, près de Campinas, à une centaine de kilomètres de Sao Paulo. Les assaillants - dont le nombre total reste inconnu - sont arrivés en milieu de matinée dans le terminal de fret, un entrepôt situé à l'écart de la zone réservée aux passagers, à bord de deux véhicules similaires à ceux utilisés par les autorités aéroportuaires. La police est intervenue après que les voleurs se sont emparés du contenu d'un fourgon blindé de transport de fonds. Le montant de la somme dérobée n'a pas été révélé par les autorités. Un échange de tirs nourris au sein même du terminal s'est soldé par la mort de deux assaillants et un agent a été blessé. L'entreprise en charge de la gestion de l'aéroport a fait savoir que les vols avaient été suspendus pendant vingt minutes. Un des braqueurs qui tentait de s'enfuir est entré dans une maison du voisinage et a pris en otage une femme et son bébé de dix mois. Après deux heures de négociations infructueuses, le preneur d'otage a été abattu par un tireur d'élite. Il y a trois mois, un chargement d'or d'une valeur de 30 millions de dollars avait été volé lors d'un autre braquage spectaculaire au modus operandi similaire à l'aéroport international de Sao Paulo. (Belga)