Cette décision étonne, car le marché des paquets est l'un des seuls en croissance pour l'entreprise, écrivent les journaux. Elle a été prise pour "maintenir la rentabilité", selon la porte-parole Barbara Van Speybroek. "Près de 100% des colis sont de toute façon livrés un jour de semaine. Et pour les grandes entreprises qui ne passent pas par un bureau de poste, rien ne change."

Cette décision étonne, car le marché des paquets est l'un des seuls en croissance pour l'entreprise, écrivent les journaux. Elle a été prise pour "maintenir la rentabilité", selon la porte-parole Barbara Van Speybroek. "Près de 100% des colis sont de toute façon livrés un jour de semaine. Et pour les grandes entreprises qui ne passent pas par un bureau de poste, rien ne change."