Le ministre-président flamand veut contrôler les transferts d'argent vers la Wallonie. La manière dont cela se passera dépendra des résultats de l'étude.

Geert Bourgeois reconnaît qu'il ne peut pas garantir une diminution des transferts. "Il n'y a pas un soutien démocratique suffisant pour ce faire", constate-t-il. "La loi de financement a été adaptée lors de la sixième réforme de l'Etat, qui a reçu le soutien de la majorité des partis flamands."

Le politologue de la KULeuven Bart Maddens décèle depuis le Vlaams Nationaal Zangfeest une correction de trajectoire à la N-VA, qui participe au gouvernement fédéral.

Le parti veut se défaire de l'image qui voudrait qu'il se "belgicise" et "astiquer le blason nationaliste flamand en vue des élections de 2019".

Le ministre-président flamand veut contrôler les transferts d'argent vers la Wallonie. La manière dont cela se passera dépendra des résultats de l'étude. Geert Bourgeois reconnaît qu'il ne peut pas garantir une diminution des transferts. "Il n'y a pas un soutien démocratique suffisant pour ce faire", constate-t-il. "La loi de financement a été adaptée lors de la sixième réforme de l'Etat, qui a reçu le soutien de la majorité des partis flamands." Le politologue de la KULeuven Bart Maddens décèle depuis le Vlaams Nationaal Zangfeest une correction de trajectoire à la N-VA, qui participe au gouvernement fédéral. Le parti veut se défaire de l'image qui voudrait qu'il se "belgicise" et "astiquer le blason nationaliste flamand en vue des élections de 2019".