Alors que les divisions autour de la sortie de l'UE sont à leur comble, Boris Johnson a estimé que "le meilleur moyen d'y mettre fin est d'accomplir le Brexit le 31 octobre et permettre à ce pays d'aller de l'avant", lors d'un entretien à la BBC. Plébiscité par la base, Boris Johnson s'est hissé au pouvoir fin juillet en s'engageant à mettre en oeuvre le Brexit, voté par 52% des Britanniques lors du référendum de 2016, même sans accord de divorce avec l'UE susceptible d'atténuer le choc pour l'économie du pays. Le chef de gouvernement n'en démord pas, même si sa stratégie a jusqu'ici été systématiquement mise en échec par le Parlement. "Je pense que tout le monde devrait se calmer", a-t-il déclaré sur la BBC, tout en estimant que lui-même avait été "un modèle de retenue". Il a accusé ses adversaires de vouloir cacher leurs intentions - empêcher le Brexit - derrière "un grand nuage d'indignation". Il a par ailleurs assuré avoir "de bonnes chances" de conclure un accord de divorce, alors que les discussions avec Bruxelles patinent. (Belga)