Un premier couple, appartenant à la mouvance islamiste radicale, avait déjà été placé en garde-à-vue dans le cadre de cette affaire prise très au sérieux par les enquêteurs près de deux mois après l'attentat de Nice (86 morts) et la série d'attaques djihadistes ayant visé la France. (Belga)

Un premier couple, appartenant à la mouvance islamiste radicale, avait déjà été placé en garde-à-vue dans le cadre de cette affaire prise très au sérieux par les enquêteurs près de deux mois après l'attentat de Nice (86 morts) et la série d'attaques djihadistes ayant visé la France. (Belga)