Les Diables rouges avaient signé la meilleure prestation de leur histoire lors de la Coupe du monde 2018 en Russie. Les supporteurs avaient donc de bonnes raisons de faire la fête, mais quelques-uns avaient pris le volant en ayant bu plus que de raison. Le nombre d'accidents avait doublé dans l'heure qui a suivi les matches de notre équipe nationale, selon une analyse statistique réalisée par Vias. En outre, dans l'heure qui précédait les rencontres, 16% des accidents impliquaient un conducteur sous l'influence de l'alcool, contre 5% seulement les jours sans match, tandis que dans l'heure qui les suivait, 19% des conducteurs étaient sous l'influence de l'alcool contre 11% les jours sans match. De manière générale, le nombre d'accidents avec au volant un conducteur sous l'influence de l'alcool a baissé de plus de 20% par rapport à il y a 10 ans, et le pourcentage de conducteurs testés positifs lors d'un accident est passé de 11 à 9%. Depuis 2016, le nombre d'accidents impliquant un conducteur sous l'influence de l'alcool, un homme dans plus de 80% des cas, est stable et tourne autour de 4.200 accidents par an, soit près d'un accident toutes les deux heures. Cette campagne estivale, "Mon Bob est top", met l'accent sur le rôle important du Bob et sur la reconnaissance que lui témoignent les autres passagers du véhicule. "Notre but durant cet Euro de foot est que, grâce à Bob, la fête soit belle pour tous. Et c'est collectivement que nous pouvons y arriver, comme une équipe de 11 millions de Belges. Être Bob est en effet un réflexe responsable et amical, pour vivre la fête en toute sécurité", a conclu le ministre de la Mobilité, Georges Gilkinet. (Belga)

Les Diables rouges avaient signé la meilleure prestation de leur histoire lors de la Coupe du monde 2018 en Russie. Les supporteurs avaient donc de bonnes raisons de faire la fête, mais quelques-uns avaient pris le volant en ayant bu plus que de raison. Le nombre d'accidents avait doublé dans l'heure qui a suivi les matches de notre équipe nationale, selon une analyse statistique réalisée par Vias. En outre, dans l'heure qui précédait les rencontres, 16% des accidents impliquaient un conducteur sous l'influence de l'alcool, contre 5% seulement les jours sans match, tandis que dans l'heure qui les suivait, 19% des conducteurs étaient sous l'influence de l'alcool contre 11% les jours sans match. De manière générale, le nombre d'accidents avec au volant un conducteur sous l'influence de l'alcool a baissé de plus de 20% par rapport à il y a 10 ans, et le pourcentage de conducteurs testés positifs lors d'un accident est passé de 11 à 9%. Depuis 2016, le nombre d'accidents impliquant un conducteur sous l'influence de l'alcool, un homme dans plus de 80% des cas, est stable et tourne autour de 4.200 accidents par an, soit près d'un accident toutes les deux heures. Cette campagne estivale, "Mon Bob est top", met l'accent sur le rôle important du Bob et sur la reconnaissance que lui témoignent les autres passagers du véhicule. "Notre but durant cet Euro de foot est que, grâce à Bob, la fête soit belle pour tous. Et c'est collectivement que nous pouvons y arriver, comme une équipe de 11 millions de Belges. Être Bob est en effet un réflexe responsable et amical, pour vivre la fête en toute sécurité", a conclu le ministre de la Mobilité, Georges Gilkinet. (Belga)