Le secrétaire d'Etat américain, Antony Blinken, a entamé mardi en Israël une tournée au Proche-Orient dans l'espoir de consolider la trêve entre l'Etat hébreu et le Hamas palestinien après des affrontements sanglants en Israël et surtout dans la bande de Gaza où les dégâts sont importants. Arrivé dans la matinée à l'aéroport Ben Gourion de Tel-Aviv, M. Blinken s'est ensuite entretenu avec M. Netanyahu à Jérusalem. "Nous allons travailler de près avec nos partenaires afin de nous assurer que le Hamas ne bénéficie pas de l'aide à la reconstruction", a déclaré lors d'un point de presse conjoint M. Blinken, précisant qu'il allait annoncer plus tard en journée une contribution des Etats-Unis. M. Blinken, dont l'administration reprend le dialogue avec l'Autorité palestinienne, rompu sous la présidence Trump, doit d'ailleurs s'entretenir avec le président palestinien Mahmoud Abbas, qui siège en Cisjordanie occupée et est le rival des islamistes du Hamas au pouvoir à Gaza. Le Hamas et Israël se sont livré une guerre de 11 jours, ayant débuté avec des salves de roquettes depuis la bande de Gaza vers le territoire israélien le 10 mai, avant d'aboutir à un cessez-le-feu entré en vigueur vendredi. Ces affrontements ont fait 253 morts dans la bande de Gaza, parmi lesquels 66 enfants et des combattants, selon les autorités locales. En Israël, les tirs de roquettes ont fait 12 morts, incluant un enfant, une adolescente et un soldat, d'après la police. "Si le Hamas rompt le calme et attaque Israël, notre réponse sera très puissante", a prévenu de son côté M. Netanyahu. M. Blinken a en outre reconnu qu'il y avait encore "beaucoup de travail" à faire "pour restaurer l'espoir, le respect et une certaine confiance entre les deux camps". (Belga)

Le secrétaire d'Etat américain, Antony Blinken, a entamé mardi en Israël une tournée au Proche-Orient dans l'espoir de consolider la trêve entre l'Etat hébreu et le Hamas palestinien après des affrontements sanglants en Israël et surtout dans la bande de Gaza où les dégâts sont importants. Arrivé dans la matinée à l'aéroport Ben Gourion de Tel-Aviv, M. Blinken s'est ensuite entretenu avec M. Netanyahu à Jérusalem. "Nous allons travailler de près avec nos partenaires afin de nous assurer que le Hamas ne bénéficie pas de l'aide à la reconstruction", a déclaré lors d'un point de presse conjoint M. Blinken, précisant qu'il allait annoncer plus tard en journée une contribution des Etats-Unis. M. Blinken, dont l'administration reprend le dialogue avec l'Autorité palestinienne, rompu sous la présidence Trump, doit d'ailleurs s'entretenir avec le président palestinien Mahmoud Abbas, qui siège en Cisjordanie occupée et est le rival des islamistes du Hamas au pouvoir à Gaza. Le Hamas et Israël se sont livré une guerre de 11 jours, ayant débuté avec des salves de roquettes depuis la bande de Gaza vers le territoire israélien le 10 mai, avant d'aboutir à un cessez-le-feu entré en vigueur vendredi. Ces affrontements ont fait 253 morts dans la bande de Gaza, parmi lesquels 66 enfants et des combattants, selon les autorités locales. En Israël, les tirs de roquettes ont fait 12 morts, incluant un enfant, une adolescente et un soldat, d'après la police. "Si le Hamas rompt le calme et attaque Israël, notre réponse sera très puissante", a prévenu de son côté M. Netanyahu. M. Blinken a en outre reconnu qu'il y avait encore "beaucoup de travail" à faire "pour restaurer l'espoir, le respect et une certaine confiance entre les deux camps". (Belga)