"Leur schéma conduit à rendre les institutions plus complexes et moins lisibles : un modèle qui n'est pas le nôtre", affirment les quatre partis d'une même voix. "Ecolo-Groen, MR et Open Vld veulent évidemment participer à une Belgique qui fonctionne plus efficacement, au service de nos concitoyens et de leurs préoccupations de tous les jours. De telles réformes nécessitent cependant une préparation approfondie et une concertation suffisante. Certaines compétences peuvent être régionalisées, mais d'autres tout autant refédéralisées afin d'augmenter l'efficacité. Les réformes institutionnelles ont toujours été pour nous un moyen, jamais un objectif en soi", affirment-ils. Plus d'un an après les dernières législatives, libéraux et écologistes veulent éviter que davantage de temps soit encore perdu. Ils demandent en conséquence aux missionnaires royaux "de la clarté au sujet de la coalition qui a leur préférence et de faire le choix de solutions stables et solides". "Les familles libérales et écologistes refusent de prendre part à une surenchère qui les dresse l'une contre l'autre afin de déterminer qui peut rejoindre le prochain gouvernement", concluent-ils dans leur communication commune à l'adresse des préformateurs royaux. (Belga)

"Leur schéma conduit à rendre les institutions plus complexes et moins lisibles : un modèle qui n'est pas le nôtre", affirment les quatre partis d'une même voix. "Ecolo-Groen, MR et Open Vld veulent évidemment participer à une Belgique qui fonctionne plus efficacement, au service de nos concitoyens et de leurs préoccupations de tous les jours. De telles réformes nécessitent cependant une préparation approfondie et une concertation suffisante. Certaines compétences peuvent être régionalisées, mais d'autres tout autant refédéralisées afin d'augmenter l'efficacité. Les réformes institutionnelles ont toujours été pour nous un moyen, jamais un objectif en soi", affirment-ils. Plus d'un an après les dernières législatives, libéraux et écologistes veulent éviter que davantage de temps soit encore perdu. Ils demandent en conséquence aux missionnaires royaux "de la clarté au sujet de la coalition qui a leur préférence et de faire le choix de solutions stables et solides". "Les familles libérales et écologistes refusent de prendre part à une surenchère qui les dresse l'une contre l'autre afin de déterminer qui peut rejoindre le prochain gouvernement", concluent-ils dans leur communication commune à l'adresse des préformateurs royaux. (Belga)