Comme prévu, Gerolf Annemans, chef de groupe Vlaams Belang, et Jean-Marie Dedecker (LDD) ont demandé jeudi après-midi l'urgence pour leurs propositions de loi scindant l'arrondissement Bruxelles-Hal-Vilvorde.

Comme prévu, ces demandes n'ont pas été soutenues par les autres partis. Le N-VA n'a toutefois pas voté contre : les députés nationalistes flamands se sont abstenus.

Le vote s'est déroulé par assis et levés. A l'appel des votes contre, les francophones ont été les premiers à se lever ainsi que Groen!, suivis après quelques hésitations par le SP.a et enfin par le CD&V, le Premier ministre Yves Leterme en tête.

Clarification : Bart De Wever a terminé un premier tour de consultations

Il n'y a plus rien de prévu ce jeudi soir, a indiqué le porte-parole de Bart de Wever. Le président de la N-VA, chargé d'une mission de clarification, a reçu en trois jours, de mardi à jeudi, les présidents des sept partis qui participaient jusqu'à présent aux négociations institutionnelles.

Il a terminé son tour en recevant jeudi, après la séance plénière de la Chambre, Elio Di Rupo, président du PS. Celui-ci n'a fait aucune déclaration après la rencontre. On ignore comment Bart De Wever compte poursuivre sa mission avant le rapport qu'il devra faire au roi lundi prochain.

LeVif.be, avec Belga

Comme prévu, Gerolf Annemans, chef de groupe Vlaams Belang, et Jean-Marie Dedecker (LDD) ont demandé jeudi après-midi l'urgence pour leurs propositions de loi scindant l'arrondissement Bruxelles-Hal-Vilvorde.Comme prévu, ces demandes n'ont pas été soutenues par les autres partis. Le N-VA n'a toutefois pas voté contre : les députés nationalistes flamands se sont abstenus.Le vote s'est déroulé par assis et levés. A l'appel des votes contre, les francophones ont été les premiers à se lever ainsi que Groen!, suivis après quelques hésitations par le SP.a et enfin par le CD&V, le Premier ministre Yves Leterme en tête.Clarification : Bart De Wever a terminé un premier tour de consultationsIl n'y a plus rien de prévu ce jeudi soir, a indiqué le porte-parole de Bart de Wever. Le président de la N-VA, chargé d'une mission de clarification, a reçu en trois jours, de mardi à jeudi, les présidents des sept partis qui participaient jusqu'à présent aux négociations institutionnelles.Il a terminé son tour en recevant jeudi, après la séance plénière de la Chambre, Elio Di Rupo, président du PS. Celui-ci n'a fait aucune déclaration après la rencontre. On ignore comment Bart De Wever compte poursuivre sa mission avant le rapport qu'il devra faire au roi lundi prochain.LeVif.be, avec Belga