"Un second sommet doit être quelque chose qui fait significativement avancer l'agenda... Il faut qu'il y ait des résultats tangibles", a déclaré la chef de la diplomatie lors du Forum économique mondial de l'Association des Nations d'Asie du Sud-Est à Hanoï. La Maison blanche a annoncé lundi que Donald Trump avait reçu une lettre de Kim Jong Un portant sur l'organisation d'une nouvelle rencontre entre les deux hommes, après le sommet historique du 12 juin à Singapour. Celui-ci avait été surtout l'occasion de marquer les esprits, avec des images inédites des deux hommes ensemble, mais, concrètement, peu d'avancées avaient été faites. Donald Trump avait annulé fin août un déplacement à Pyongyang du secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo pour cause de progrès insuffisants sur le front atomique et le processus avait été au point mort pendant des semaines. Dans l'intervalle, Séoul se dit optimiste quant à un nouveau sommet intercoréen prévu les 18-20 septembre à Pyongyang, qui "sera une avancée significative vers la dénucléarisation et la paix" veut croire la diplomate sud-coréenne. "On avance maintenant sur la dénucléarisation et le processus de paix. C'est un souci de chaque jour que d'avancer là-dessus", a-t-elle ajouté, appelant Pyongyang à la "transparence" sur son programme nucléaire. (Belga)

"Un second sommet doit être quelque chose qui fait significativement avancer l'agenda... Il faut qu'il y ait des résultats tangibles", a déclaré la chef de la diplomatie lors du Forum économique mondial de l'Association des Nations d'Asie du Sud-Est à Hanoï. La Maison blanche a annoncé lundi que Donald Trump avait reçu une lettre de Kim Jong Un portant sur l'organisation d'une nouvelle rencontre entre les deux hommes, après le sommet historique du 12 juin à Singapour. Celui-ci avait été surtout l'occasion de marquer les esprits, avec des images inédites des deux hommes ensemble, mais, concrètement, peu d'avancées avaient été faites. Donald Trump avait annulé fin août un déplacement à Pyongyang du secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo pour cause de progrès insuffisants sur le front atomique et le processus avait été au point mort pendant des semaines. Dans l'intervalle, Séoul se dit optimiste quant à un nouveau sommet intercoréen prévu les 18-20 septembre à Pyongyang, qui "sera une avancée significative vers la dénucléarisation et la paix" veut croire la diplomate sud-coréenne. "On avance maintenant sur la dénucléarisation et le processus de paix. C'est un souci de chaque jour que d'avancer là-dessus", a-t-elle ajouté, appelant Pyongyang à la "transparence" sur son programme nucléaire. (Belga)